Suite

Champs de schéma de base de données PyCSW

Champs de schéma de base de données PyCSW


Est-ce que quelqu'un sait quelle spécification suit le schéma de la base de données PyCSW ?

De quelle spécification proviennent les champs de base de données créés par PyCSW ?


Le schéma du référentiel de PyCSW peut correspondre d'une manière ou d'une autre à ISO19115, il s'agit donc en fait essentiellement de ISO19115. Mais ce n'est pas vraiment le but de PyCSW de lier le schéma du référentiel strictement à une spécification de schéma.

PyCSW gère les spécifications de schéma de métadonnées (profils) tout comme les formats d'échange simples, de sorte que ses interfaces de service prennent en charge un grand nombre de types de services et de profils différents pour différentes conditions d'utilisation. Quelqu'un est capable de fournir des métadonnées conformes à INSPIRE et en même temps de fournir des métadonnées simples à un portail OpenData CKAN par exemple. Ainsi, PyCSW a en quelque sorte son propre schéma pour stocker tous les éléments de métadonnées dont il a besoin pour produire différents formats d'échange et mappe simplement les champs aux attributs de chaque profil.

Pour voir quelles normes sont prises en charge jusqu'à présent, consultez ces ressources documentaires :

  • Aperçu de ses fonctionnalités http://docs.pycsw.org/en/1.10.0/introduction.html#features
  • Informations sur les points d'extension de profil http://docs.pycsw.org/en/1.10.0/profiles.html
  • Profils pris en charge à ce jour http://docs.pycsw.org/en/1.10.0/profiles.html#supported-profiles

BTW : OGC CS-W lui-même n'est pas strictement lié à un schéma de profil/métadonnées spécifique. Néanmoins, beaucoup de champs de métadonnées très basiques (comme 'title', 'abstract', etc...), c'est-à-dire les champs de métadonnées dublin core sont également contenus dans des profils plus larges.


  • rasdaman GmbH
  • PME centrée sur la R&D, créée en 2003 (MBO en 2010)
  • Domaines d'activité : support commercial pour rasdaman Array conseil SGBD sur les SDI & standards
  • Prix ​​mondial de l'innovation géospatiale (2013)
  • GeoLabs SARL
  • PME centrée sur la R&D et focalisée sur les SIG FLOSS
  • Registre foncier Sénégalais (2007)
  • Développement du module 3D pour Terra Explorer (2008) dans le Géoportail 3D de l'IGN
  • Développement de MapMint SDI en utilisant WPS, d'autres services Web OGC et OASIS
  • Technologies habilitantes géospatiales Ltd
  • PME axée sur la Géoinformatique
  • Conception et mise en œuvre réussies de projets pour les secteurs public et privé liés à la production, la gestion, la conservation, les applications géospatiales de données géospatiales (desktop, mobile, web)
  • L'une des premières entreprises privées grecques à investir dans la technologie SIG Open Source

Principes des Systèmes d'Information Géographique Syllabus

Information géographique et base de données spatiales
Modèles et représentations du monde réel
Phénomènes géographiques : Définition de phénomènes géographiques, types de phénomènes géographiques, Champs géographiques, Objets géographiques, Frontières

Représentations informatiques de l'information géographique : pavages réguliers, pavages irréguliers, représentations vectorielles, topologie et relations spatiales, échelle et résolution, représentation des champs géographiques, représentation des objets géographiques

Étapes du traitement des données spatiales : traitement et préparation des données spatiales, stockage et maintenance des données spatiales, requête et analyse spatiales, présentation des données spatiales.

Systèmes de gestion de bases de données : Raisons d'utiliser un SGBD, Alternatives pour la gestion des données, Le modèle de données relationnelles, Interroger la base de données relationnelle.

Positionnement par satellite : positionnement absolu, erreurs de positionnement absolu, positionnement relatif, positionnement réseau, mesures de code en fonction de la phase, technologie de positionnement.

Saisie et préparation des données
Saisie de données spatiales : saisie directe de données spatiales, saisie indirecte de données spatiales, obtention de données spatiales ailleurs.

Qualité des données : précision et positionnement, précision de la position, précision des attributs, précision temporelle, lignage, exhaustivité, cohérence logique

Préparation des données : vérifications et réparations des données, combinaison de données provenant de plusieurs sources

Fonctions de superposition : opérateurs de superposition de vecteurs,opérateurs de superposition de trames

Fonctions de voisinage : Calculs de proximité, Calcul de diffusion, Calcul de flux, Analyse de surface à base de raster

Analyse : Analyse de réseau, interpolation, modélisation de terrain

Modèles SIG et d'application : GPS, normes SIG ouvertes, applications SIG et avancées

Comment cartographier ? : Comment cartographier des données qualitatives, Comment cartographier des données quantitatives, Comment cartographier l'élévation du terrain, Comment cartographier des séries chronologiques


Les métadonnées sont souvent décrites comme des « données sur les données », ou le qui, quoi, où et quand.

Dans le monde géospatial, pour chaque ensemble de données que nous maintenons, nous devons enregistrer des informations sur les données telles que :

  • description générale
  • lieu
  • restrictions d'utilisation
  • projection
  • contact technique
  • période de temps
  • date créée
  • date modifiée
  • version

Conditions d'entrée standard

Nous reconnaissons une gamme de qualifications pour l'admission à nos cours. En plus des conditions d'entrée spécifiques pour ce cours, vous devez également répondre aux conditions générales d'admission de l'Université.

Conditions d'entrée

L'exigence normale est un baccalauréat spécialisé (2:2 ou plus) avec une composante substantielle de géographie, de sciences de l'environnement ou d'informatique, mais nous considérerons les candidats avec d'autres qualifications ou expérience équivalentes et pertinentes sur une base individuelle.

Exigences linguistiques en anglais

Exigences linguistiques en anglais pour les candidats internationaux
L'exigence minimale pour ce cours est Academic IELTS 6.0 sans score de bande inférieur à 5.5. Trinity ISE : la réussite au niveau III répond également à cette exigence

L'Ulster reconnaît un certain nombre d'autres tests d'anglais et des scores équivalents IELTS comparables.


Journal en ligne pour les géoscientifiques E&P

Un nouveau système d'information géographique (SIG) a été construit en utilisant les données des cartes des champs de pétrole et de gaz de l'Ohio en 1996. Ce nouveau SIG sera lié au système de données sur les puits de pétrole et de gaz de l'État, RBDMS (Risk-based Data Management System), et à la base de données de production de pétrole et de gaz, POGO (Production of Oil and Gas in Ohio). La combinaison de ces systèmes d'information permettra de nouveaux types de cartographie et d'analyse des informations pétrolières et gazières de l'État qui étaient jusqu'à présent soit prohibitifs, soit tout simplement impossibles.

Le SIG des gisements de pétrole et de gaz contient tous les gisements de pétrole et de gaz connus, organisés par formations productrices. Les attributs associés contiennent des statistiques basées sur le champ/la piscine (lorsqu'elles sont disponibles) telles que la profondeur moyenne, la lithologie, la porosité, la production cumulée et le type de production (gaz, pétrole, combinaison). En reliant ce système à l'avenir avec RBDMS et POGO, il sera possible de recueillir des statistiques supplémentaires à mesure que davantage de données seront recueillies ou que de nouveaux puits seront forés. Il est également prévu de faire « croître » dynamiquement les contours des champs de pétrole et de gaz ou d'ajouter de nouveaux champs, à mesure que le forage se poursuivra à l'avenir.

Comme l'une de ses premières applications, ce nouveau SIG est utilisé dans le cadre de la recherche de l'Ohio Division of Geological Survey sur le CO2 séquestration. En combinant le CO2 les données de production et les emplacements des gros CO stationnaires2 sources avec le SIG des champs pétrolifères et gaziers, des analyses sont en cours de développement pour discerner les meilleurs champs candidats pour le CO2 récupération améliorée, déterminer le CO2 la séquestration, la capacité de stockage des champs de pétrole et de gaz épuisés, et déterminer l'économie de la séquestration du carbone dans l'Ohio.

Recherche et découverte de l'AAPG Article #90900©2001 Réunion de la section Est de l'AAPG, Kalamazoo, Michigan


Nouvelle proposition de page de l'éditeur de métadonnées

En fonction de ce qui a été dit sur les points ci-dessus et de la nécessité d'améliorer la convivialité, nous allons proposer la solution suivante

Aperçu

La page de l'éditeur de métadonnées sera divisée en onglets comme le montre la figure 8

Le premier onglet contient les entrées obligatoires pour ISO19115, en essayant de garder le plus bas possible le nombre de champs que l'utilisateur doit remplir.

Le deuxième onglet permet aux utilisateurs d'insérer des informations facultatives et avancées, non obligatoires pour être conformes à l'ISO mais toujours utiles pour améliorer les capacités de recherche et de navigation du catalogue.

Le troisième onglet permet aux utilisateurs de mettre à jour les informations sur la propriété de la couche, en mettant à disposition des moyens de définir et de modifier les parties responsables, la propriété et les autorisations de la couche elle-même.

Champs obligatoires

La Fig. 9 donne une idée du contenu des champs obligatoires des Métadonnées.

Les champs sont divisés en deux sections : « Informations sur les données » et « Informations sur les métadonnées » comme expliqué dans les sections précédentes de ce document.

Les mots-clés sont automatiquement insérés dans le thésaurus lorsque l'utilisateur enregistre les métadonnées.
Le thésaurus peut toujours être géré via l'interface Admin.

Les catégories de sujets présentées par défaut sont celles obligatoires pour l'ISO, mais elles sont toujours personnalisables à partir de l'interface graphique d'administration de GeoNode. Il sera possible d'ajouter plus de catégories et d'associer des icônes afin de fournir un retour visuel à l'utilisateur au lieu d'une longue liste de catégories ennuyeuse.

Champs avancés

La figure 10 montre comment les champs avancés sont présentés sur un onglet séparé, que l'utilisateur peut éventuellement remplir s'il souhaite spécifier des informations très détaillées sur la couche.

La possession

La Fig. 11 montre un projet de maquette pour les champs liés à la propriété de la couche et des métadonnées.

Il convient de souligner que la section « Parties responsables » est dynamique. Il sera possible d'ajouter et de supprimer de nombreux types de parties responsables.

L'utilisateur peut également sauvegarder/charger des informations dans un carnet d'adresses partagé afin d'éviter de les écrire à chaque fois.


Extensions Ajouter

Format requis par le Centre national de données océanographiques pour les rapports sur les campagnes ou les expériences sur le terrain en mer, formulé à l'aide des balises de la norme de métadonnées ISO19115.

Une extension de la norme de métadonnées FGDC/CSDGM fournissant une terminologie commune et un ensemble de définitions pour documenter les données géospatiales obtenues par télédétection.

Un profil d'ISO 19115:2003, adopté en 2007 en tant que norme commune de métadonnées pour l'infrastructure d'information spatiale dans la Communauté européenne (INSPIRE). Les autres profils ISO 19115 utilisés dans les États membres européens ont été rendus conformes à INSPIRE.

Une extension de la norme ISO 19115 définissant le schéma requis pour décrire les images et les données maillées.

Un profil développé conformément aux règles ISO 19115 par l'Australian Ocean Data Center qui prend en charge la documentation et la découverte d'ensembles de données spatiales marines.

Fournissant le format et le contenu pour décrire les ensembles de données liés au littoral et à d'autres ensembles de données côtières, ce profil est conforme à la norme FGDC/CSDGM.


MISE EN UVRE PILOTE D'UN LARGE SIG BASÉ SUR LES TRANSPORTS

Union Pacific Railroad, afin d'augmenter l'efficacité de la gestion des données pour son système étendu et géographiquement dispersé, a décidé en 1989 de mettre en œuvre un système SIG pilote utilisant le GFIS d'IBM. Le pilote comprenait environ 1 500 milles de voie ferrée, utilisant environ 60 objets de données qui contenaient une variété de champs d'attributs. Les données géographiques ont été converties à partir du système de cartographie automatisé Intergraph du chemin de fer, et les données réelles ont été converties à partir d'une variété de sources pour les divers champs d'attributs associés à l'infrastructure de transport. Les procédures utilisées pour mettre en œuvre le pilote et évaluer ses avantages sont discutées ici. Une fois le projet pilote terminé, le système peut être utilisé pour démontrer à la haute direction les capacités et les avantages d'un système SIG.

    Auteurs corporatifs :

  • Knudson, J
  • Greenwald, T
  • Actes du Symposium sur les systèmes d'information géographique (SIG) pour les transports de 1991
  • Lieu : Orlando, Floride
  • Date : 1991-3-5 au 1991-3-8