Suite

Recadrer en utilisant le rapport hauteur/largeur gdalwarp

Recadrer en utilisant le rapport hauteur/largeur gdalwarp


J'utilise l'imagerie Landsat 8 et les outils de traitement Indicar Landsat pour produire des images NDVI à partir de la source Landsat 8. Cela fonctionne bien.

J'ai alors une boîte englobante exprimée en coordonnées lat/lon, et je veux recadrer l'image NDVI en utilisantgdalwarp:

gdalwarp -s_srs "+proj=utm +zone=32N +datum=WGS84" -t_srs WGS84 -te 8.45586 56.55605 8.62229 56.78750 LC8_197-021_20130502_LGN01_ndvi.tif cropped112.tif

L'original (à gauche) par rapport au résultat (à droite) ressemble à ceci :

Je suis sûr que cela a à voir avec la valeur det_srs. j'ai essayé de ne pas préciser non pluss_srsou alorst_srsqui échoue avec :ERREUR 1 : La tentative de création d'un ensemble de données 0x0 est illégale, les tailles doivent être supérieures à zéro.

Probablement parce qu'il s'attend à ce que le cadre de délimitation soit différent de la latitude/longitude ? Mètres ?

gdalinfosortie pour l'image NDVI d'origine :

Pilote : GTiff/GeoTIFF Fichiers : LC8_197-021_20130502_LGN01_ndvi.tif LC8_197-021_20130502_LGN01_ndvi.tif.aux.xml La taille est 7921, 7711 Le système de coordonnées est : PROJCS["WGS 84 / UTM zone 32N", GEOGCS["[WGS 84", DATUM "WGS_1984", SPHEROID["WGS 84",6378137,298.257223563, AUTORITE["EPSG","7030"]], AUTORITE["EPSG","6326"]], PRIMEM["Greenwich",0], UNITÉ[ "degré",0.0174532925199433], AUTORITE["EPSG","4326"]], PROJECTION["Transverse_Mercator"], PARAMETRE["latitude_of_origin",0], PARAMETRE["central_meridian",9], PARAMETER["scale_factor", 0.9996], PARAMETER["false_easting",500000], PARAMETER["false_northing",0], UNIT["metre",1, AUTORITE["EPSG","9001"]], AUTORITE["EPSG","32632" ]] Origine = (364785.000000000000000,6311415.000000000000000) Taille de pixel = (30.0000000000000000,-30.0000000000000000) Métadonnées : AREA_OR_POINT=Métadonnées de structure d'image de zone : INTERLEAVE=BAND Coordonnées d'angle : Supérieur gauche (364785.000, 6311415.000) (6d46'41.90"E, 56d55'35.84 "N) En bas à gauche ( 364785.000, 6080085.000) ( 6d53'38.18"E, 54d5 0'58.48"N) En haut à droite ( 602415.000, 6311415.000) ( 10d40'59.05"E, 56d56' 6.12"N) En bas à droite ( 602415.000, 6080085.000) ( 10d35'43.57"E, 54d51'26.50"N) Centre ( 483600.000, 6195750.000) (8d44'15.63"E, 55d54'24.87"N) Bande 1 Block=7921x1 Type=Float32, ColorInterp=Gray Min=-0,232 Max=0.893 Minimum=-0.232, Maximum=0.893, Mean=0.138, StdDev=0.210 Métadonnées : STATISTICS_MAXIMUM=0.89341741800308 STATISTICS_MEAN=0.1375360206514 STATISTICS_MINIMUM=-0.23159252107143 STATISTICS_STDDEV=0.2095535427118

gdalinfosortie de l'image déformée :

Pilote : GTiff/GeoTIFF Fichiers : cropped112.tif La taille est de 424 589 Le système de coordonnées est : GEOGCS["WGS 84", DATUM["WGS_1984", SPHEROID["WGS 84",6378137,298.257223563, AUTHORITY["EPSG"," 7030"]], AUTORITE["EPSG","6326"]], PRIMEM["Greenwich",0], UNIT["degré",0.0174532925199433], AUTORITE["EPSG","4326"]] Origine = (8.455859999999999 ,56,7875000000000001) Taille de pixel = (0,000392523584906,-0,000392954159593) Métadonnées : AREA_OR_POINT=Métadonnées de structure d'image de zone : INTERLEAVE=BAND Coordonnées d'angle : en haut à gauche ( 8.4558600, 56.7875000) ( 8d27'21.10"E, 56d47'15.00"N) En bas à gauche 8.4558600, 56.5560500) ( 8d27'21.10"E, 56d33'21.78"N) En haut à droite ( 8.6222900, 56.7875000) ( 8d37'20.24"E, 56d47'15.00"N) En bas à droite ( 8.6222900, 56.5560500) ( 8d37'20.24"E , 56d33'21.78"N) Centre ( 8.5390750, 56.6717750) ( 8d32'20.67"E, 56d40'18.39"N) Bande 1 Bloc=424x4 Type=Float32, ColorInterp=Gray

De http://www.gdal.org/gdalwarp.html

-te xmin ymin xmax ymax : définit les étendues géoréférencées du fichier de sortie à créer (dans le SRS cible).

Sans -s_srs et -t_srs, le SRS cible sera le même que le SRS d'origine de l'image qui est EPSG:32632 comme vous pouvez le voir dans le rapport gdalinfo. Vous pouvez également voir l'étendue dans EPSG:32632

En haut à gauche ( 364785.000, 6311415.000) En bas à droite ( 602415.000, 6080085.000)

Votre commande sans -s_srs et -t_srs demande une zone (8.45586 56.55605 8.62229 56.78750) en EPSG natif: 32632 qui est

  • en dehors des données d'image
  • de taille 0,17 par 0,23 mètres

La petite taille qui est inférieure à un pixel est la raison de l'erreur "Tentative de création d'un jeu de données 0x0"

Votre dernière commande fonctionne car vous reprojetez votre image dans EPSG:4326, puis les valeurs de -te ont du sens. Il est de votre responsabilité d'étudier pourquoi la reprojection de 32632 à 4326 rend l'image différente - déformée.

Si votre objectif est de recadrer et de conserver le SRS d'origine, utilisez gdal_translate http://www.gdal.org/gdal_translate.html avec -projwin

-projwin ulx uly lrx lry : Sélectionne une sous-fenêtre de l'image source pour la copie (comme -srcwin) mais avec les coins donnés en coordonnées géoréférencées.


Avant-propos

Sécurité alimentaire, personnes, climat. Ces trois mots sont inextricablement liés, les changements de l'un affecteront inévitablement les autres. Alors que le changement climatique menace les régions productrices de denrées alimentaires, quels changements sont nécessaires pour nourrir une population croissante ? Comment pouvons-nous changer les systèmes alimentaires pour mieux nous adapter au changement climatique ? Plus explicitement, comment les décideurs politiques peuvent-ils aider des centaines de millions de petits producteurs agricoles à renforcer leur sécurité alimentaire et leurs moyens de subsistance malgré les défis que pose le changement climatique ?

Systèmes alimentaires en danger : adaptation transformatrice pour la sécurité alimentaire à long terme aborde ces questions. Il propose aux décideurs politiques, aux bailleurs de fonds et aux chercheurs des recommandations audacieuses pour faire progresser les approches transformatrices en tirant parti de nouveaux types de données et d'outils analytiques et en repensant notre façon de planifier et d'investir. Les auteurs du rapport ont synthétisé des dizaines d'études de recherche sur la façon dont le changement climatique affecte les systèmes alimentaires. Ils ont également interrogé des agriculteurs, des responsables gouvernementaux et des décideurs d'institutions financières et d'organisations de soutien et de recherche agricoles.

Le rapport souligne comment le changement climatique aura un impact négatif sur les systèmes alimentaires, en particulier dans les points chauds climatiques tels que les régions semi-arides et désertiques en Inde et en Afrique subsaharienne, les régions côtières de rizières au Bangladesh et au Vietnam, et les zones agricoles glaciaires et alimentées par la neige dans Pérou et Himalaya. Il constate que l'adaptation progressive, bien qu'importante, sera insuffisante pour éviter une augmentation spectaculaire de la faim, de la pauvreté et des déplacements au cours des 30 prochaines années. Au lieu de cela, des engagements plus importants pour planifier, financer et mettre en œuvre des mesures d'adaptation transformatrices seront essentiels pour assurer la sécurité alimentaire.

Comme l'illustre ce rapport, les approches transformatrices de l'adaptation agricole impliqueront de déplacer en permanence les lieux de production de types spécifiques de cultures et de bétail vers des zones aux conditions climatiques plus appropriées - par exemple, les céréaliculteurs en Éthiopie déplaçant des cultures de base telles que le maïs vers des altitudes plus élevées. à mesure que les températures augmentent. Il faudra également modifier les systèmes de production agricole pour mieux s'adapter à l'évolution des paysages et des écosystèmes, comme le passage des riziculteurs au Bangladesh à l'aquaculture en réponse à l'augmentation de la salinité due à l'élévation du niveau de la mer et à la réduction des débits fluviaux saisonniers. Des méthodes et des technologies de production innovantes, telles que des serres à faible coût qui aident les maraîchers indiens à conserver l'eau et à protéger leurs produits des dommages causés par les tempêtes, seront également nécessaires pour promouvoir la résilience à long terme.

Alors que les décideurs politiques, les bailleurs de fonds et les chercheurs abordent les défis du changement climatique dans les systèmes alimentaires locaux, nationaux et mondiaux, il sera essentiel que les petits agriculteurs et leurs dirigeants communautaires aient leur mot à dire dans l'identification de solutions grâce à des processus de planification participatifs et inclusifs. Ce rapport propose des exemples et des recommandations sur la façon de mettre en œuvre un processus transparent et participatif pour transformer l'agriculture en vue de la résilience climatique.

Ce nouveau rapport du WRI s'appuie sur le rapport phare de la Commission mondiale sur l'adaptation, Adaptez-vous maintenant : un appel mondial au leadership sur la résilience climatique. Ensemble, ces deux rapports offrent une perspective globale et à long terme et des recommandations sur la façon de transformer les systèmes agricoles mondiaux pour qu'ils soient plus résilients, productifs et équitables face aux défis climatiques croissants..

Manish Bapna

Institut des ressources mondiales


Recadrer à l'aide du rapport hauteur/largeur gdalwarp - Systèmes d'information géographique

Introduction à la greffe d'arbres fruitiers

Le greffage est le moyen courant de propager un arbre fruitier. Une branche, qui reproduira exactement le fruit, est prélevée sur l'arbre mère et conservée dans un endroit frais et humide jusqu'au printemps. C'est ce qu'on appelle le bois de scion. Au printemps, le greffon est combiné (greffé) aux racines d'une autre plante, connue sous le nom de porte-greffe. Les deux apportent des attributs à l'arbre. Le porte-greffe détermine la hauteur, les angles de ramification, la résistance aux maladies et la vitesse à laquelle la nouvelle plante portera ses fruits. Le scion dicte les caractéristiques du fruit.

Un guide étape par étape pour le greffage d'arbres fruitiers

Le greffage est l'acte de placer une partie d'une plante dans ou sur une tige, une racine ou une branche d'une autre de cette manière, une union sera formée et les partenaires continueront à se développer. La partie de la combinaison qui fournit la racine s'appelle le stock et la pièce ajoutée s'appelle le scion. Lorsque plus de deux pièces sont impliquées, la pièce médiane est connue sous le nom d'interstock. Lorsque le scion n'a qu'un seul bourgeon, le processus est appelé bourgeonnement. Le greffage et le bourgeonnement sont les méthodes de multiplication végétative les plus couramment utilisées. Les techniques de greffage sont fréquemment utilisées par les producteurs de fruits pour travailler de nouvelles variétés ou souches de fruits sur des arbres établis portant des variétés mal nommées ou obsolètes et pour réparer les blessures ou les dommages causés par les souris, les cerfs, les lapins ou des moyens mécaniques. Les pépiniéristes commerciaux propagent de nouveaux arbres fruitiers, et produire un arbre prêt à être planté prend de nombreuses années.

guide de greffage d'arbres fruitiers.

Greffe de différents arbres fruitiers

La technique du greffage comme moyen de propagation des arbres fruitiers remonte à plusieurs milliers d'années ou plus. Le greffage est utilisé pour deux raisons principales : la plupart des arbres fruitiers ne se transforment pas en graines et les boutures ne s'enracinent pas facilement. La technique du greffage est utilisée pour joindre un morceau de bois végétatif (le scion) d'un arbre que l'on souhaite propager à un porte-greffe.

Les arbres fruitiers à greffer sont la mangue, la goyave, le chikoo, la pomme, les agrumes, la pêche, la cerise, la noix de pécan et l'avocat

Avantages du greffage d'arbres fruitiers

  • Vitesse de croissance – C'est plus rapide que de faire pousser une toute nouvelle plante, ce qui permet d'économiser encore plus de temps, d'argent et d'espace.
  • Modification de la qualité des fruits Le greffage vous permet de modifier la variété de fruits ou d'autres cultures que vous cultivez. Aide également à améliorer la qualité de ses fruits.
  • Réparation – Le greffage vous permet de réparer les dommages causés aux arbres existants.
  • Pollinisation – Certains arbres fruitiers ont besoin d'une pollinisation croisée avec un autre arbre fruitier ou ils ne seront pas productifs.
  • Les arbres greffés produisent des fruits plus rapidement. Un arbre cultivé à partir de graines peut mettre 8 à 10 ans à fructifier, mais un arbre greffé ne prendra que 2 à 4 ans.
  • Un arbre cultivé à partir de graines peut produire des fruits de mauvais goût. Le greffage est fait pour améliorer la taille et le goût du fruit.
  • Un arbre fruitier cultivé à partir de graines peut ne pas produire les mêmes fruits que l'arbre d'où provient la graine. Mais un arbre greffé sera aussi bon que l'arbre d'où provient la coupe.
  • Un arbre greffé continuera à donner le même fruit de qualité pendant plusieurs années.
  • Le temps requis pour qu'un semis fleurisse et fructifie peut être considérablement réduit en le greffant sur un arbre mature.
  • Le mode de croissance, la couleur de la floraison et la taille, la couleur et la qualité des fruits sont également plus uniformes chez les arbres greffés que chez les arbres cultivés en graines.

Techniques de greffage des arbres fruitiers

La technique de greffage d'arbres est la méthode la plus couramment utilisée pour les arbres de greffage, en particulier pour les arbres fruitiers. Cependant, il existe différentes techniques de greffage. Chaque type de greffage est utilisé pour répondre à divers besoins de greffage de plantes et d'arbres. Par exemple, le greffage de tiges et de racines sont des techniques préférées pour les petites plantes.

Greffe de fente – La technique de greffage de fentes est couramment utilisée pour changer la variété d'un arbre ou ajouter une nouvelle variété sur un arbre existant. Il est accompli à la fin de l'hiver et consiste à insérer les branches de la plante désirée dans une fente faite dans une branche ou un porte-greffe d'une autre plante. L'une des formes de greffage les plus populaires et les plus simples, le greffage en fente est une méthode de travail du haut des arbres à fruits et à fleurs (pommes, poires, cerises et pêches) pour changer de variétés. La technique du greffage des fentes est également utilisée pour propager des variétés de camélias difficiles à enraciner. Ce type de greffage est généralement effectué pendant l'hiver et au début du printemps, alors que le porte-greffe et le greffon sont encore en dormance. La technique de greffe de fente peut être réalisée sur des tiges principales ou des branches latérales ou d'échafaudage.

Greffe de pont – La technique de greffage de pont est utilisée pour réparer les arbres endommagés. Cela se fait en ajoutant de nouvelles branches dans la partie blessée de l'arbre, puis en laissant l'arbre guérir autour d'elles.

Greffage d'écorce – La technique de greffage d'écorce est principalement utilisée pour travailler les arbres fruitiers et fleuris. Contrairement à la technique du greffage fendu, cette technique peut être appliquée au porte-greffe de plus grand diamètre et se fait au début du printemps lorsque l'écorce glisse facilement du bois mais avant un écoulement important de sève. Le porte-greffe est détaché avec une scie affûtée, laissant une coupe nette comme avec le greffage fendu.

Greffe de bourgeons – La technique de greffe de bourgeons est une technique relativement simple qui transplante un bourgeon foliaire d'un arbre à un autre. Bien que cela puisse sembler un processus intimidant et technique, il est assez simple et ne nécessite que quelques outils communs. Le reste de cet article aborde les spécificités du bud Grafting et ses avantages. Le bourgeonnement utilise un seul bourgeon comme scion au lieu d'un bâton. C'est la méthode de greffage de choix pour les cerisiers, les abricotiers, les pruniers et les pêchers, et peut être utilisée pour les poiriers et les pommiers. Le bourgeonnement se fait plus tard que les autres types de greffage, en été. C'est à ce moment que l'écorce glisse facilement et qu'il y a des bourgeons bien développés à utiliser dans le greffage.

Greffe de langue et de fouet La greffe de langue et de fouet est terminée à la fin de l'hiver et fusionne une branche d'une variété souhaitée sur un porte-greffe ou une branche existante du même diamètre. Le plus souvent, il s'agit d'une « greffe de banc » réalisée à l'intérieur plutôt que sur le terrain. Le greffon fouet est généralement utilisé sur les petits poiriers et pommiers. Le diamètre du greffon et du porte-greffe doit être à peu près de la même taille, pas plus de 1/2 pouce de diamètre.

La greffe latérale – La technique de greffe latérale est couramment utilisée pour les arbres trop gros pour la greffe fouettée mais pas assez gros pour la greffe fendue. Le greffon est ajouté sur le côté du porte-greffe, puis le porte-greffe au-dessus du greffon est coupé lorsque le greffon commence à pousser.

Des matériaux et des outils sont nécessaires pour la greffe d'arbres fruitiers

Bande de greffage – Le ruban de greffage est un ruban spécial avec un support en tissu qui se décompose avant que l'annelage puisse se produire. Les rubans peuvent être utilisés pour lier les greffons lorsque la pression naturelle est insuffisante. Le ruban d'électricien en caoutchouc est le meilleur matériau qui liera et protégera les unions greffées.

Couteau – Un couteau de bonne qualité, avec un tranchant tranchant, est important pour un bon greffage. Bien que les couteaux en herbe et le greffage spécial soient souhaitables, vous pouvez utiliser presque n'importe quel couteau de poche. Gardez le matériel pour affûter le couteau à portée de main.

Rubans de masquage et le plastique électrique sont également utilisés. Le ruban en plastique peut être un problème car il dure trop longtemps et peut comprimer la croissance du greffon. Si vous avez utilisé ces tarauds, choisissez une marque qui est élastique et qui adhère bien à elle-même. N'étirez pas ce ruban trop fort ou il pourrait se fissurer ou s'altérer. Le ruban de masquage est bien adapté là où peu de pression est requise, comme dans le whip Graft.

Émulsion d'eau d'asphalte – Il est couramment utilisé comme revêtement protecteur sur les unions greffées et il est de consistance pâteuse et peut être appliqué avec un pinceau. Il est cependant préférable de l'étaler plus épais avec une petite pagaie.

Bandes bourgeonnantes – Les bandes bourgeonnantes sont des bandes élastiques. Ils ressemblent à un large élastique qui a été ouvert.

Outil de greffage-L'outil de greffage est un outil spécialement conçu qui a été développé pour le greffage. L'outil de greffage est le plus couramment utilisé pour le greffage de fentes. Si cet outil est absent, utilisez un couteau lourd et un coin assez large d'au moins 2 pouces de long pour le greffage des fentes. Utilisez un marteau ou un maillet pour enfoncer l'outil de greffage ou un couteau lourd dans le talon.

Processus étape par étape pour le greffage d'arbres fruitiers

Vous pouvez également vérifier ceci : Tableau d'alimentation de la volaille et tableau de poids.

Le processus de greffage des arbres fruitiers.

Le greffage est une procédure où vous prenez un morceau d'un arbre existant et l'attachez à un porte-greffe réceptif et ils forment un nouvel arbre. Vous pourriez l'appeler « chirurgie des arbres ». Cela peut sembler compliqué, mais c'est assez simple et gratifiant. L'ajout d'arbres fruitiers greffés à votre propriété n'aura pas un impact instantané, mais peut améliorer les options d'alimentation de la faune pour de nombreuses années à venir.

Étape 1) Outils nécessaires

Avoir les bons outils assurera un plus grand succès avec vos greffes. La meilleure façon d'obtenir des porte-greffes bien adaptés à votre région est de contacter votre agent de vulgarisation local.

Pour faire des coupes nettes, vous aurez besoin d'une paire de sécateurs tranchants pour retirer le scion. Un couteau tranchant comme un rasoir qui peut couper le greffon et le porte-greffe est essentiel. Des couteaux d'artisanat tels que le couteau Exacto peuvent également être utilisés. Le ruban de greffage et le mastic de greffage aideront à maintenir les pièces ensemble au fur et à mesure qu'elles se joignent.

Étape 2) Choisir les bons arbres à greffer

Choisir les bons arbres à greffer est l'une des étapes les plus faciles. Repensez aux années précédentes lorsque vous conduisiez et que vous avez remarqué des cerfs dans la cour de votre voisin en train de profiter de la chute des pommes. Il est évident que la variété particulière d'arbres convient bien à votre région et s'il est greffé avec succès, le cerf sera également attiré vers votre propriété.

Pour prolonger les avantages de vos arbres pour l'alimentation de la faune, vous devriez également envisager de greffer des arbres qui porteront des fruits au cours des différents mois de l'année. Par exemple, vous pouvez greffer des pommes début juin, qui laisseront tomber leurs fruits au milieu de l'été, puis greffer d'autres variétés rustiques qui commenceront à laisser tomber leurs fruits fin août, septembre et octobre.

Étape 3) Temps de greffe

Pour greffer les arbres fruitiers, la fin de l'hiver jusqu'au début de l'été est le meilleur moment. Beaucoup dépendra du type de greffage que vous faites. Vous voulez avoir votre porte-greffe et récolter votre scion avant que la sève ne monte et que les bourgeons commencent à émerger. Pour choisir le meilleur scion, vous voudrez éviter de ramasser les germes d'eau qui poussent à la base de l'arbre, mais à la place, vous devez ramasser des morceaux robustes des branches qui ont 4 à 6 bourgeons et mesurent 10 à 12 pouces de long. Le greffon doit être aussi proche que possible du même diamètre que le porte-greffe. Au fur et à mesure que vous ramassez votre scion, faites des coupes nettes avec votre sécateur et placez les morceaux dans un seau d'eau pour éviter qu'ils ne se dessèchent. Gardez l'eau à portée de main tout au long du processus de greffage.

La couche externe du greffon et du porte-greffe est appelée couche de cambium.Cette couche est l'endroit où l'eau et les nutriments sont nourris dans tout l'arbre et c'est là que l'union réelle se produira. La couche de cambium de chaque pièce doit se toucher le plus près possible pour un greffage réussi. Cela est vrai pour l'une ou l'autre méthode de greffage - pour que le greffage réussisse, les tissus vasculaires du cambium du stock et du greffon doivent être mis en contact les uns avec les autres.

Étape 4) Protéger vos greffons

Après avoir investi votre temps et votre énergie dans la réussite d'une greffe, vous devez la protéger des dommages pendant les premières années. L'union où la greffe s'est produite est assez délicate et si elle est perturbée, elle peut entraîner l'échec et la mort du nouvel arbre. Les tubes de protection pour arbres fonctionnent très bien pour cela. Sinon, enfoncer un piquet à côté de vos greffons et les attacher lâchement à celui-ci peut maintenir l'union solide dans des conditions venteuses. Pour une protection supplémentaire, vous pouvez également construire une cage métallique pour entourer l'arbre, comme celles que vous utilisez dans votre jardin de tomates. En faisant cela, vous protégerez les branches tendres du broutage de la faune.

Étape 5) Gardez à l'esprit que vos arbres greffés n'auront pas un impact instantané sur votre parcelle de chasse, mais qu'ils sont plutôt à considérer à long terme. Le greffage d'arbres fruitiers est l'une des seules améliorations que vous pouvez apporter aux parcelles alimentaires et qui peut vraiment durer toute une vie. Cependant, ne vous attendez pas à des fruits de sitôt. Un arbre fruitier nain greffé ne produira probablement pas de fruits avant 5 à 7 ans. Les arbres semi-nains peuvent mettre 7 à 9 ans pour produire des fruits.

Soins nécessaires après le greffage des arbres fruitiers

  • Les plants greffés nécessitent une clôture contre le bétail et ne doivent pas être touchés.
  • Ils doivent être protégés du soleil fort, de la grêle, du vent et des fortes pluies. Réalisez un chaume de 50 cm de haut à placer dessus, et la pépinière doit être dans un site abrité.
  • Les semis nécessitent un arrosage régulier pour maintenir le sol humide.
  • Après quatre mois, lorsque le greffon a bien germé, le plastique peut être soigneusement retiré.

Raisons de l'échec du greffon

Il y a plusieurs raisons à l'échec du greffon. Ce sont les plus courants sont

  • Le principal symptôme de l'échec du greffon est une rupture lisse et nette d'un arbre à l'union du greffon. Cela peut se produire une, deux ou plusieurs années après la réalisation de la greffe. D'autres symptômes d'échec de la greffe comprennent une mauvaise santé générale de l'arbre ou un dépérissement des pousses.
  • Le feuillage peut jaunir à la fin de l'été, suivi de la chute précoce des feuilles.
  • La croissance végétative du greffon et du porte-greffe peut commencer ou se terminer à des moments différents. Il y a souvent une différence nette dans le taux de croissance entre le porte-greffe et le greffon.
  • La prolifération peut se produire au-dessus, au niveau ou au-dessous de l'union du greffon et entraîne une différence visible dans les diamètres des troncs. Les rejets peuvent se développer à partir du porte-greffe. Alors que les arbres peuvent survivre avec un ou plusieurs de ces symptômes, une combinaison de nombreux symptômes peut entraîner la mort prématurée de l'arbre.
  • Les arbres affaiblis devront peut-être être enlevés. Le stock et le scion n'étaient pas compatibles.
  • La greffe a été faite au mauvais moment de l'année. Le greffon ou le porte-greffe n'était pas sain.

Au cas où cela vous intéresse : Cultiver des pommes de terre biologiques dans la cour, des conteneurs.

Subventions agricoles en Inde du gouvernement

Introduction à la liste des subventions agricoles en Inde (agriculture)

Les subventions agricoles sont nécessaires, car l'économie indienne repose principalement sur le secteur agricole. Les subventions sur les engrais sont accordées par le gouvernement central tandis que les subventions sur l'eau sont accordées par les gouvernements des États.

Un guide étape par étape de la liste des subventions agricoles/agricoles fournies en Inde

Le gouvernement fournit différents types de subventions aux agriculteurs comme les engrais, l'équipement, l'irrigation, les semences, les crédits, les exportations, etc. Les principaux éléments des subventions agricoles sont la nourriture, l'irrigation, les engrais, l'électricité et le crédit. Alors que les subventions aux engrais et à la nourriture sont prises en charge par le Centre, les subventions à l'irrigation et à l'électricité sont prises en charge par le gouvernement de l'État concerné.

Subventions agricoles dans le secteur agricole indien

Les subventions dans l'agriculture indienne sont de 4 types

Subventions explicites à la ferme d'intrants en Inde

Les subventions explicites aux intrants sont des paiements versés aux agriculteurs pour couvrir une partie du coût des intrants. Ces subventions sont comme des paiements explicites faits à l'agriculteur. Par exemple, les subventions sur les semences de variétés améliorées ou à haut rendement, les équipements et les produits chimiques phytosanitaires, les outils agricoles améliorés et la fourniture de mini kits contenant des engrais, des semences et des produits chimiques phytosanitaires pour certaines cultures sont les subventions explicites. Les subventions explicites ne représentent qu'une petite fraction des dépenses de développement des gouvernements étatiques/centrales.

Subventions implicites aux exploitations agricoles en Inde

Même s'il existe une transparence dans les subventions explicites aux intrants, les subventions implicites aux intrants sont de nature cachée et ces dernières résultent de la mécanique de la tarification des intrants. Si les intrants dont les prix sont déterminés par l'organisation sont bas prix par rapport à leur coût économique, cela devient un cas de subventionnement implicite.

Subventions aux exploitations agricoles en Inde

Les subventions par le biais de la tarification à la production signifient qu'en raison d'une politique commerciale restrictive, les prix des produits sur le marché intérieur sont maintenus à des niveaux supérieurs à ceux qui auraient prévalu en l'absence de restrictions au commerce. Au lieu de cela, si les politiques commerciales ont abouti à maintenir les prix intérieurs inférieurs au prix de référence à la frontière correspondant, les politiques ont taxé le secteur agricole.

Subventions alimentaires

Ceci mis à part, il existe une subvention importante liée au secteur agricole et c'est la subvention alimentaire. La double politique de soutien du marché aux producteurs de céréales vivrières et de fourniture d'au moins une partie des besoins aux consommateurs à des prix raisonnables, ainsi que la politique de maintien d'un stock tampon de la quantité requise pour la sécurité alimentaire nationale, impliquaient des coûts sous la forme de combler les écarts entre le coût économique et les prix d'émission des céréales vivrières.

Types de subventions agricoles en Inde

Les subventions agricoles en Inde peuvent être classées sous 2 rubriques

Subventions agricoles directes et indirectes en Inde

Les subventions agricoles peuvent également être classées en subventions agricoles indirectes et directes en tenant compte des instruments politiques utilisés pour les fournir. Ces subventions consistent à remettre de l'argent aux agriculteurs bénéficiaires. L'Inde fournit des subventions directes sous des formes très limitées comme des subventions alimentaires, etc. Cependant, les subventions agricoles directes sont très courantes dans la plupart des pays développés.

Les subventions agricoles indirectes ne sont pas fournies sous forme d'argent mais soutiennent indirectement les agriculteurs. Par exemple, fournir de l'argent directement aux agriculteurs pour acheter des engrais est un exemple de subvention directe, mais subventionner les sociétés d'engrais pour fournir de l'urée bon marché aux agriculteurs équivaut à des subventions indirectes. D'autres exemples peuvent inclure des facilités de crédit bon marché, des dispenses de prêts agricoles, une réduction des factures d'électricité et d'irrigation, des investissements dans la recherche agricole, la formation des agriculteurs, l'aide à l'environnement, etc. L'Inde dépense près de 2% du PIB en subventions indirectes.

Certaines des subventions agricoles directes et indirectes importantes sont

Subvention alimentaire

En remplissant son exigence de justice distributive, le gouvernement engage des subventions alimentaires et la fourniture d'un soutien nutritionnel minimum aux pauvres par le biais de céréales alimentaires subventionnées et la garantie de la stabilité des prix dans les différents États sont les principaux objectifs du système de sécurité alimentaire.

Une subvention alimentaire est fournie pour distribuer du riz et du blé aux pauvres et également pour maintenir un stock tampon. La différence entre le coût économique des céréales vivrières et le prix d'émission est remboursée à FCI.

Subvention à l'irrigation

Le gouvernement indien fournit des installations d'irrigation à des tarifs inférieurs à ceux du marché. C'est la différence entre les coûts d'entretien et d'exploitation des infrastructures d'irrigation dans l'État et les frais d'irrigation récupérés auprès des agriculteurs. Cela peut fonctionner grâce à la fourniture de biens publics tels que des canaux, des puits tubulaires, des barrages, etc. que le gouvernement construit et ne facture aucun prix ou des prix bas du tout pour leur utilisation auprès des agriculteurs. Il peut également s'agir d'équipements d'irrigation privés à bas prix tels que des ensembles de pompage.

En Inde, les subventions à la micro-irrigation sont couvertes par le Pradhan Mantri Krishi Sinchayee Yojna ou PMKSY, pour encourager la micro-irrigation et promouvoir ses avantages grâce à des subventions plus lourdes basées sur la catégorie d'agriculteurs. Il vise principalement à soulager dans une large mesure les agriculteurs de la charge initiale d'investissement dans l'irrigation. La subvention PMKSY est un plan multi-focalisé composé de 4 éléments.

  • Programme de prestations d'irrigation accélérée – Il s'agit d'une assistance sous forme de prêts aux États pour les aider à achever les projets d'irrigation majeurs/moyens incomplets qui étaient à un stade avancé d'achèvement, accélérant ainsi l'exécution des projets d'irrigation.
  • PMKSY (Har Khet ko Pani) – Il s'agit principalement d'augmenter la superficie des terres cultivables sous irrigation assurée, et également d'augmenter l'accès physique à l'eau sur la ferme.
  • PMKSY (Plus de récolte par goutte) – L'objectif ici est d'améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau de manière organisée et ciblée.
  • PMKSY (Aménagement des bassins versants) – Ce programme se concentre sur l'utilisation prudente des ressources en eau et en terre, à travers divers moyens tels que la prévention de l'érosion des sols, l'augmentation de la productivité des cultures et la récupération des eaux de pluie, etc.

Grâce à la proposition de subvention à la micro-irrigation qui relève de l'élément Per Drop More Crop de PMKSY, l'État et le gouvernement central contribuent en moyenne à 55% et 45% des finances totales engagées dans la mise en place de systèmes d'irrigation pour les petits et les marginaux. agriculteurs et autres agriculteurs respectivement. Néanmoins, des variations spécifiques à l'état existent.

Subvention d'électricité

Les subventions à l'électricité suggèrent que le gouvernement facture des tarifs bas pour l'électricité fournie aux agriculteurs. L'électricité est principalement utilisée par les agriculteurs pour des objectifs d'irrigation. C'est la différence entre le coût de distribution et de production d'électricité pour les agriculteurs et le prix reçu des agriculteurs. Les State Electricity Boards (SEB) produisent l'électricité eux-mêmes ou l'achètent à d'autres producteurs tels que NHPC et NTPC. La subvention de l'électricité « agit comme une incitation pour les agriculteurs à investir dans des puits de forage, des ensembles de pompage, des puits tubulaires, etc.

Subvention aux engrais

Pour une croissance agricole soutenue et pour aider à une application équilibrée des éléments nutritifs, il est impératif que les engrais soient mis à la disposition des agriculteurs à des prix raisonnables et, dans cet objectif, l'urée étant le seul engrais contrôlé, soit vendue au prix de vente uniforme notifié par la loi, et décontrôlée Potassique et Phosphatique les fertilisants sont vendus à des prix de détail maximaux indicatifs (PRM).

Distribution d'engrais non chimiques ou chimiques bon marché parmi les agriculteurs. Il s'élève à la différence entre le prix payé au fabricant d'engrais et le prix reçu des agriculteurs, le reste de la charge est supporté par le gouvernement. Cette subvention garantit

(i) Intrants bon marché pour les agriculteurs,

(ii) Retours raisonnables au fabricant,

(iii) Stabilité des prix des engrais, et

(iv) Disponibilité des engrais pour les agriculteurs en quantité suffisante selon les besoins.

Dans certains cas, ce type de subventions est approuvé par le biais de la levée des droits de douane sur l'importation d'engrais, qui autrement auraient été imposés.

Subvention de crédit

La subvention du crédit est la différence entre le coût réel de l'octroi du crédit et les intérêts facturés à l'agriculteur, certains exemples incluent la bonification d'intérêt du gouvernement sur les prêts agricoles à court terme, le coût de l'annulation des créances douteuses, etc.

Subvention à l'exportation

Une subvention à l'exportation est accordée aux agriculteurs pour faire face à l'achèvement international. Lorsqu'un exportateur ou un agriculteur vend des produits agricoles sur un marché étranger, il gagne de l'argent pour lui-même, ainsi que des devises pour le pays. Ainsi, les exportations agricoles sont généralement encouragées tant qu'elles ne nuisent pas à l'économie nationale. Les subventions accordées pour encourager les exportations sont mentionnées comme subventions à l'exportation.

Subvention pour l'agriculture/l'infrastructure agricole

Les efforts privés dans plusieurs domaines ne s'avèrent pas suffisants pour améliorer la production agricole. De bonnes routes, de l'électricité, des installations de stockage, des informations sur le marché, le transport vers les ports, etc. sont vitaux pour les opérations de production et de vente. Ces installations relèvent du domaine des biens publics, dont les coûts sont énormes et dont les bénéfices profitent à tous les cultivateurs d'une zone. Aucun agriculteur individuel ne se proposera de fournir ces installations en raison de leur encombrement et des problèmes inhérents liés à la perception des revenus. Ainsi, le gouvernement prend la responsabilité de les fournir, et compte tenu de la condition des agriculteurs indiens, un prix inférieur peut être facturé aux agriculteurs les plus pauvres.

Subvention pour l'agriculture biologique en Inde

Subvention à l'agriculture biologique en Inde.

Paramparagat Krishi Vikas Yojana (PKVY) est une sous-composante du programme de gestion de la santé des sols (SHM) dans le cadre de la mission nationale d'agriculture durable (NMSA) vise le développement de modèles d'excellence en agriculture biologique à travers un mélange de sagesse traditionnelle et moderne la science en mode chaîne de valeur pour installer la durabilité, assurer l'accumulation à long terme de la fertilité des sols et des aliments sains cultivés grâce à des pratiques biologiques sans l'utilisation de produits agrochimiques. Paramparagat Krishi Vikas Yojana vise également à autonomiser les agriculteurs grâce au développement institutionnel à travers des clusters non seulement dans la gestion des pratiques agricoles, la production d'intrants, l'assurance qualité, mais aussi dans la création de valeur ajoutée et le marketing direct par des moyens innovants.

Critères de sélection de la zone biologique

a) L'agriculture biologique dans le cadre du PKVY sera encouragée de préférence dans les zones vallonnées, tribales et pluviales où l'utilisation d'engrais chimiques et de pesticides est moindre et où la zone a une bonne accessibilité pour développer des liens commerciaux.

(b) L'approche par grappes sera adoptée dans de grandes parcelles d'une superficie allant jusqu'à 1 000 ha.

(c) Le groupe choisi doit être dans une parcelle contiguë, dans la mesure du possible, s'étendant peut-être sur quelques villages adjacents (mais pas sur de vastes zones dans des villages dispersés).

(d) Le plafond de subvention auquel un agriculteur peut prétendre sera au maximum d'un hectare. Dans un cluster, il devrait y avoir au moins 65% de petits agriculteurs marginaux. Les agricultrices/groupes d'entraide devraient être privilégiés.

Subventions pour la ferme de sériciculture en Inde

Subvention à la sériciculture en Inde.

La sériciculture est l'élevage des vers à soie ainsi que la culture du mûrier pour l'alimentation des vers à soie. La soie est le produit brut de l'industrie de la sériciculture. Alors que la demande de soie à l'étranger et en Inde est élevée et augmente rapidement. Par conséquent, vous devriez commencer la sériciculture et les bénéfices de l'élevage de vers à soie sont élevés. Vous trouverez ci-dessous les subventions et les programmes pour la sériciculture.

De nombreux agriculteurs ne connaissent pas les programmes et les prêts pour la sériciculture. Le gouvernement central et les États proposent plusieurs programmes pour augmenter la production de soie dans le pays. Les banques et la NABARD accordent également des prêts pour l'élevage de vers à soie.

Prêt NABARD pour la sériciculture

Pour encourager les agriculteurs et stimuler l'industrie de la sériciculture, NABARD accorde des prêts aux candidats éligibles. Cependant, pour obtenir le prêt de NABARD, il faut se rendre à la banque voisine et faire sanctionner le prêt. De cette façon, les banques avec le soutien de NABARD accordent des prêts pour la sériciculture.

Indien Subvention gouvernementale pour la construction de chambres froides

Gouvernement pour la construction d'entrepôts frigorifiques dans le cadre des schémas suivants

  • Dans le cadre du programme de la Mission nationale d'horticulture, un soutien est apporté au développement des infrastructures post-récolte, y compris la construction de chambres froides.
  • L'Office national de l'horticulture exécute le programme de subvention à l'investissement en capital pour la construction/la modernisation/l'agrandissement des chambres froides et le stockage des produits horticoles, dans le cadre duquel une assistance est fournie pour la construction/la modernisation/l'extension des chambres froides.
  • Office national de l'horticulture – La mise en place d'un entrepôt frigorifique et la modernisation d'un entrepôt frigorifique sont éligibles à une aide au titre du programme de subvention d'investissement en capital du NHB pour la construction/la modernisation/l'extension de l'entreposage frigorifique pour les produits horticoles.
  • L'Autorité pour le développement des exportations de produits alimentaires agricoles et transformés (APEDA) fournit un soutien dans le cadre du programme de développement des infrastructures pour la mise en place de centres de conditionnement intégrés avec des installations de stockage à froid.
  • Le ministère des Industries de transformation des aliments soutient le développement des infrastructures de la chaîne du froid, y compris celui des entrepôts frigorifiques dans le cadre du programme d'infrastructure à valeur ajoutée, de chaîne du froid et de conservation.
  • Mission nationale d'horticulture – Les entrepôts frigorifiques d'une capacité allant jusqu'à 5000 MT sont éligibles pour un soutien dans le cadre du programme à durée indéterminée de NHM. L'aide est étendue sous forme de subventions aux projets liés au crédit à 35% du coût d'investissement d'un projet dans la zone générale et 50% dans le cas de la zone Scheduled and Hilly.
  • Assistance du Small Farmer Agri-Business Consortium (SFAC) au stockage frigorifique – La mise en place de stockage frigorifique dans le cadre d'un projet de chaîne de valeur intégrée est éligible à une subvention à condition que la composante stockage frigorifique ne dépasse pas 75% du TFO (Total Financial Outlay ).

Meilleures subventions gouvernementales en agriculture pour les agriculteurs

Certaines des subventions gouvernementales les plus utiles et les plus populaires en Inde

Pradhan Mantri Krishi Sinchai Yojana (PMKSY)

Le PMKSY est d'assurer l'accès à certains moyens d'irrigation de protection à toutes les exploitations agricoles du pays pour produire "par goutte plus de récolte". Ainsi, apportant la prospérité rurale tant désirée. PMKSY est élaboré en se concentrant sur une solution de bout en bout dans la chaîne d'approvisionnement d'irrigation qui signifie réseau de distribution, sources d'eau, applications efficaces au niveau de la ferme, services de vulgarisation sur les nouvelles technologies et informations, etc. sur la base du processus de planification complet au niveau du district. /Au niveau de l'état.

Régime PM-Kisan

Pradhan Mantri Kisan Samman Nidhi Yojana est une initiative du gouvernement dans laquelle 120 millions de petits agriculteurs marginaux de l'Inde avec moins de deux hectares de terres atteindront Rs. 6 000 par an à titre de soutien du revenu minimum.

Rashtriya Krishi Vikas Yojana (RKVY)

Dans ce schéma, le gouvernement offre une subvention de 100 % en fonction du projet en cours. En outre, vise à soutenir l'avancement du secteur agricole. En outre, il s'agit d'un plan d'État qui est le comité officiel de l'État qui accorde la subvention et qui vérifie la proposition de l'agriculteur. De plus, les gouvernements l'ont initié dans le cadre du Programme national de développement agricole. Malgré d'autres segments sur lesquels il se concentre, il travaille de manière significative sur la mécanisation de l'agriculture. Des informations supplémentaires sont disponibles sur le portail officiel du régime.

Mission Nationale de Sécurité Alimentaire (NFSM)

Ce programme vise à améliorer les machines au lieu de les acheter. En outre, ce système aide à maintenir en bon état les machines telles que les tracteurs, les motoculteurs, etc. Par conséquent, augmenter la productivité à la ferme. Même si son objectif principal était d'augmenter la productivité, il aide plusieurs clusters à atteindre cet objectif. En conséquence, l'un de ces groupes qui a énormément bénéficié du programme était les machines qui aident le cultivateur.De plus, les détails concernant ce régime sont disponibles sur le portail officiel.

Système de carte de santé des sols

Le programme de carte de santé du sol donne des informations aux agriculteurs sur l'état nutritionnel de leur sol ainsi que des recommandations sur le dosage approprié de nutriments à appliquer pour améliorer la santé du sol et sa fertilité.

NABARD Prêts agricoles/agricoles en Inde

Ce régime offre à chaque agriculteur. Possibilité d'acheter les machines nécessaires, surtout des tracteurs. Cependant, ils s'attendent à un acompte de 15 % du coût des tracteurs ou des machines. Cependant, la NABRAD fournit 30 % du coût sous forme de subvention pour le tracteur et 100 % pour les autres engins de transport.

Objectifs communs des schémas subsidiaires promouvant les machines

  • Pour adapter des machines plus récentes et plus rapides
  • Aussi, pour faciliter l'achat de machines
  • Aider à réduire le coût de la culture
  • De plus, pour assurer la ponctualité du calendrier de culture
  • Principalement, pour améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs

Au cas où vous êtes intéressé par Profit dans le secteur de la transformation des aliments en Inde.

Ravageurs et maladies du fenugrec – Mesures de contrôle

Introduction aux ravageurs et aux maladies du fenugrec

Le fenugrec est une plante herbacée annuelle cultivée pour ses graines et ses feuilles. C'est l'une des plus anciennes plantes médicinales au monde. Le fenugrec est cultivé dans toute l'Inde et dans d'autres parties du monde comme légume à feuilles, condiment, à des fins médicinales et fourragères. Le fenugrec est riche en minéraux, protéines et vitamines A et C. Si vous envisagez une agriculture commerciale de Methi ou de fenugrec, vous devez être conscient des parasites et des maladies courants de la culture du fenugrec.

Un guide étape par étape sur les parasites, les maladies du fenugrec et leur contrôle

Le fenugrec est une plante herbacée annuelle de la famille des Fabacées, cultivée pour ses feuilles et ses graines qui sont utilisées comme herbe ou épice. La plante de fenugrec a une tige unique ou peut être ramifiée à la base de la tige. Cette plante a un port érigé et un arôme fort et sucré. Les feuilles de la plante sont petites et trifoliées avec des folioles ovales qui vont du vert au violet. La plante de fenugrec produit des fleurs solitaires blanc pâle ou violacé et une gousse jaune droite ou parfois incurvée qui abrite les graines. Entre 10 et 20 graines sont produites par gousse et elles sont petites, lisses et brunes, chacune divisée en 2 lobes. Le fenugrec peut atteindre une hauteur d'environ 60 cm et, en tant qu'annuelle, ne survit qu'à une seule saison de croissance.

Conditions de culture du fenugrec

Graine de fenugrec.
  • Le fenugrec ou Methi se multiplie à partir de graines et ne résiste pas au repiquage. Il doit être semé directement à une profondeur de 1–2 cm en laissant 7,5 cm entre les plantes individuelles et 20–45 cm entre les rangs. Elle peut également se propager par diffusion. L'aspect important de la culture du fenugrec est de garder le lit exempt de mauvaises herbes. Les plates-bandes doivent être désherbées régulièrement pour éviter la concurrence avec les plantes en développement. Les plantes de fenugrec bénéficieront d'une irrigation supplémentaire si les précipitations ne sont pas adéquates. De plus, la productivité du fenugrec cultivé pour les semences sera augmentée avec l'ajout de potasse et d'engrais phosphatés.
  • Pour ensemencer une terre d'un acre, un taux de semis de 12 kg/acre est utilisé. La terre est préparée en labourant trois fois et des lits de taille uniforme sont préparés. La diffusion de la graine dans le lit et ensuite le ratissage de la surface pour couvrir les graines est normalement suivie. Mais, le semis en ligne est préconisé en rangs espacés d'environ 20 à 25 cm ce qui facilite les opérations interculturelles.
  • Le semis en plaine est généralement repris de septembre à novembre alors qu'en colline, il est cultivé à partir de mars. Environ 20 à 25 kg de graines sont nécessaires pour un hectare et la graine met environ 6 à 8 jours pour terminer sa germination.
  • Outre 15 tonnes de fumier de ferme, une dose d'engrais de 25 kg d'azote, 25 kg de phosphore et 50 kg de potasse par ha est recommandée. Pour obtenir une croissance feuillue plus réussie, l'azote doit être appliqué après chaque coupe.
  • Vous devrez minimiser les mauvaises herbes autour de cette plante pour une bonne production. Cependant, vous devez faire attention à ne pas perturber le système racinaire du fenugrec.
  • Étant donné que cette plante germe, s'établit et produit des graines rapidement, elle ne développe souvent pas de racines profondes et enracinées. Ainsi, arracher les mauvaises herbes peut perturber les racines délicates du fenugrec. Si des mauvaises herbes émergent, vous pouvez les couper à la tête avec des ciseaux pour les garder en échec jusqu'à ce que vous récoltiez votre fenugrec. Cette plante n'a besoin que d'un peu de compost bien vieilli pour bien pousser. Vous ne voulez pas ajouter d'engrais à action rapide pour une bonne production. L'excès d'azote retardera ces plantes.
  • Si les plantes ont besoin d'un regain de fertilité en mi-saison, le thé de compost est votre meilleur pari pour stimuler la croissance. Ajoutez simplement 1 part de thé de compost pour 8 parts d'eau dans votre arrosoir et humidifiez le sol comme d'habitude. Vous pouvez également utiliser des engrais bactériens à faible teneur en azote et hautement bénéfiques, comme une émulsion de poisson, pour stimuler les plantes pendant les périodes chaudes ou sèches prolongées.
  • La première irrigation est donnée immédiatement après le semis des graines et l'irrigation suivante est appliquée à 7 à 10 jours d'intervalle.

Principaux ravageurs et maladies du fenugrec et leur contrôle

Les maladies du fenugrec sont principalement classées en deux grands groupes. Ce sont des maladies biologiques et physiologiques en raison de leur pathogénicité. Les maladies physiologiques surviennent en raison de carences en minéraux et les maladies biologiques sont dues à des infections fongiques, bactériennes, virales et d'insectes. Ces maladies ont été signalées comme étant associées à une baisse considérable du rendement en fourrage et en graines du fenugrec, ce qui constitue un grave problème agronomique. Maintenant, entrons dans les maladies et les ravageurs courants de la culture du fenugrec.

Maladies fongiques – Les deux maladies fongiques les plus courantes qui infectent le fenugrec sont la tache cercosporéenne et l'oïdium.

Tache des feuilles de Cercospora

Symptômes – Lésions circulaires enfoncées avec des halos chlorotiques sur les feuilles, zones nécrotiques sur les feuilles, zones décolorées sur les gousses. La tache des feuilles de Cercospora est un autre agent pathogène fongique potentiellement dommageable qui peut réduire votre récolte de feuilles et endommager les gousses.

Cultiver le fenugrec à des températures qui restent constamment en dessous de 70 ºF est le meilleur préventif pour éviter cette maladie fongique. L'utilisation de semences certifiées provenant d'une source réputée ou le prétraitement des semences avec des fongicides peuvent aider. De plus, dans les cas extrêmes, la pulvérisation de fongicides peut être nécessaire. Une bonne rotation des cultures est également essentielle et ne plantez pas de fenugrec dans les zones où d'autres légumineuses sont présentes depuis au moins trois ans pour réduire les risques.

Pourriture charbonneuse

Symptômes – La décoloration de la vigne au niveau du sol et les chancres sur la tige peuvent se propager vers le haut, les feuilles flétrissent et tombent de la plante, de nombreux petits sclérotes noirs se développent dans les tissus affectés et servent à diagnostiquer la maladie.

Des amendements organiques au sol tels que l'ajout de tourteau de neem ou de fumier peuvent être utilisés pour réduire les niveaux d'inoculum dans le sol. La pourriture des racines du charbon porte bien son nom d'après l'apparition de la maladie alors qu'elle remonte à l'intérieur de la tige de la plante jusqu'à ses feuilles. Vous devrez couper la tige pour voir les dégâts. Mais, l'apparition de la dessiccation des parties extérieures est généralement ce qui fait que les gens remarquent que la plante a un problème. Cette maladie des plantes est le plus souvent discutée à propos du soja, mais peut également être un problème pour d'autres légumineuses, y compris le fenugrec.

Les fongicides sont inefficaces dans le traitement des agents pathogènes. Donc, si vous suspectez une infection, votre meilleur pari est d'arracher les plantes de fenugrec impactées et d'éviter de planter des légumineuses dans cette zone pendant au moins trois ans. Encore une fois, la prévention est possible en cultivant le fenugrec à des températures plus fraîches et en gardant le sol constamment humide. Dans des conditions idéales, ce pathogène est beaucoup moins susceptible de s'implanter dans le jardin. En outre, l'amendement du sol avec du compost bien vieilli et de la farine ou du gâteau de neem peut diluer et supprimer un certain développement du pathogène.

Maladie de la mosaïque jaune

Symptôme de la maladie

  • Maladie à virus de la mosaïque avec des symptômes d'éclaircissement des nervures, une mue sévère et des feuilles enroulées à la marge et une taille réduite des feuilles.
  • Les gousses, si elles sont formées, sont très petites, enroulées avec des graines fines et rétrécies.
  • Transmission et conditions favorables
  • La maladie est transmise de manière semi-persistante par le puceron.
  • Les pucerons sont plus actifs dans des conditions chaudes et augmentent leur population tout en propageant le virus.

Oïdium

Symptômes – Il apparaît généralement tard dans la saison. Une croissance blanche poudreuse peut être observée sur les deux surfaces des feuilles de la plante. Il apparaît également sur les parties aériennes de la plante.

La gestion – La maladie est contrôlée en saupoudrant de soufre à raison de 25 kg/ha ou en pulvérisant du soufre mouillable à 0,25 pour cent à 20 jours d'intervalle.

La pourriture des racines est une maladie grave et peut être contrôlée en arrosant de carbendazime à 0,05 % d'abord au début de la maladie et un autre après un mois.

La gestion -Pour protéger la culture de la pourriture des racines, comme mesure préventive, appliquez au sol du Neem Cake à raison de 60 kg/acre. Traitez également les graines avec Trichoderma viride à raison de 4 g/kg de graines. En cas d'infestations de pourriture des racines, observées sur le terrain pour contrôler, arroser le sol de Carbendazime par 5g/litre d'eau ou d'oxychlorure de cuivre par 2g/litre d'eau.

Symptômes de la maladie – Les semis émergés présentent une pourriture basale molle, décolorée et imbibée d'eau de la tige due à la mort des tissus corticaux. Les plantules pourries dégagent une mauvaise odeur, la plantule entière se renverse.

Une humidité élevée, une humidité élevée du sol, une nébulosité et des températures basses inférieures à 24 °C pendant quelques jours sont idéales pour l'infection et le développement de la maladie. Les semis surpeuplés, l'humidité due aux fortes précipitations et l'excès de solutés du sol entravent la croissance des plantes et augmentent la fonte des semis pathogène.

Les altises

Les altises sont le ravageur le plus gênant de mon jardin. Ils sont si petits et rapides qu'il est difficile de les contrôler. Heureusement, ils n'ont pas tendance à faire beaucoup de dégâts aux plantes saines. Dans le cas du fenugrec, les feuilles sont petites et donc même un petit dommage d'altise peut rendre la plante esthétiquement peu attrayante.

La gestion – Honnêtement, la seule réponse que je connaisse qui fonctionne à chaque fois est de faire pousser du fenugrec sous des couvertures flottantes. Certains jardiniers utilisent également un mélange à 70 % d'huile de neem en spray avec un certain succès. Cependant, vous devez présenter une nouvelle demande tous les 7 à 10 jours pour une protection continue. Pour réduire la population globale d'altises dans votre jardin, il y a aussi des choses que vous pouvez faire comme accrocher des bandes collantes pendant la saison des amours, utiliser du ruban adhésif pour collecter les coléoptères du dessous des feuilles tôt le matin et introduire des nématodes bénéfiques dans votre terre de jardin pour contrôler les larves.

Symptômes – Petits insectes à corps mou sur la face inférieure des feuilles et des tiges de la plante, généralement verts ou jaunes, mais peuvent être roses, bruns, rouges ou noirs selon l'espèce et la plante hôte. taches nécrotiques jaunes et déformées sur les feuilles et les pousses rabougries les pucerons sécrètent une substance collante et sucrée appelée miellat qui favorise la croissance de la fumagine sur les plantes

Gestion – Si la population de pucerons est limitée à quelques feuilles, l'infestation peut être élaguée pour lutter contre les pucerons et vérifier les greffes pour les pucerons avant la plantation utiliser des variétés tolérantes si des paillis réfléchissants tels que du plastique argenté peuvent dissuader les pucerons de se nourrir de plantes robustes les plantes peuvent être pulvérisées avec un jet d'eau puissant pour éliminer les pucerons des feuilles des plantes les insecticides ne sont généralement nécessaires pour traiter les pucerons que si l'infestation est très élevée et que les plantes tolèrent généralement une infestation de niveau faible et moyen les savons ou les huiles insecticides comme le neem ou l'huile de canola sont les meilleures méthodes de contrôle toujours vérifier les étiquettes des produits pour les directives d'utilisation spécifiques avant utilisation.

Carence en nutriments minéraux – Des maladies physiologiques ont été signalées comme étant associées à une mort précoce et à une perte de rendement en fourrage et en graines chez le fenugrec. Le fenugrec serait sensible aux carences minérales. Il a été suggéré que le jaunissement de certaines plantes de fenugrec dans des conditions de terrain est lié à des carences minérales probables, en particulier à des éléments comme le bore, le magnésium et le manganèse ou la carence en potassium.

Stratégies de lutte intégrée contre les ravageurs et les maladies (IPM) pour le fenugrec recadrer

  • Évitez la monoculture et suivez la rotation des cultures pour lutter à la fois contre les insectes nuisibles et les agents pathogènes.
  • La solarisation du sol des lits de pépinière doit être effectuée pour réduire le niveau d'inoculums d'agents pathogènes dans le sol.
  • Des variétés résistantes ou tolérantes peuvent être utilisées pour la culture.
  • Les mauvaises herbes peuvent être des hôtes alternatifs pour les ravageurs et les agents pathogènes, elles doivent donc être détruites
  • La densité des plantes et la largeur des rangs peuvent être modifiées pour permettre l'évasion des ravageurs et des maladies.
  • La destruction du matériel végétal infecté doit être effectuée pendant le dépistage sur le terrain.
  • Contrôlez les fourmis qui protègent les colonies de pucerons des plantes contre les prédateurs en plaçant des bandes collantes autour des troncs.
  • Pour les maladies fongiques transmises par les semences, la sélection de semences saines comme matériel de plantation permet un contrôle efficace.

Récolte de fenugrec

Feuilles de fenugrec fraîchement récoltées.

Pour le légume, la récolte de la culture peut être commencée 20 à 25 jours après le semis tandis que pour le grain, la récolte se fait 90 à 100 jours après le semis. Pour le grain, récoltez lorsque les feuilles des plantes inférieures jaunissent et commencent à tomber et que les gousses prennent une couleur jaunâtre. Utilisez la faucille à des fins de récolte. Cette annuelle à croissance rapide produira des feuilles prêtes à être récoltées dans les 20 à 30 jours suivant le semis.

Coupez soigneusement les feuilles, en coupant le tiers supérieur des tiges matures et en permettant au reste de continuer à pousser. Cela encouragera également la ramification, ce qui augmentera la floraison et la production de graines plus tard.

C'est tout ce qui concerne les parasites et les maladies du fenugrec ainsi que leurs mesures de contrôle. Vous pouvez également aimer ceci : Cultiver des plantes en bouteilles.

Culture de goyave biologique, pratiques agricoles

Introduction à la culture de la goyave biologique

La goyave est un fruit populaire de l'Inde. Dans le domaine de la production, la goyave atteint la quatrième place parmi les fruits cultivés dans le pays. Compte tenu de sa nutrition et de sa multi-utilité, les gens l'appellent la pomme des pauvres. Il est bénéfique pour la santé. Dans la goyave, la vitamine C se trouve à des concentrations élevées.

Un guide étape par étape de la culture de la goyave biologique, des pratiques de production

La goyave a atteint une importance commerciale dans les régions tropicales et subtropicales en raison de sa grande adaptabilité à des conditions pédologiques et climatiques variées. Les goyaviers produisent des fleurs blanches de 1 pouce qui donnent de petits fruits ronds, ovales ou en forme de poire. Il s'agit plus précisément de baies à chair molle, qui peut être blanche, rose, jaune ou même rouge, et dont le goût varie d'acide, acide à sucré, et riche selon les variétés. Les plantes de goyave prospèrent dans n'importe quel sol ayant une bonne capacité de drainage et le plein soleil pour une meilleure floraison et production de fruits.

Guide de la culture biologique de la goyave.

Différentes variétés de goyave

Les variétés importantes de goyave sont

  1. Sardar
  2. Allahabad Safeda
  3. Banarasi Surkha
  4. Couleur pomme
  5. chair rouge
  6. Chittidar
  7. Sans pépins

Besoin de sol pour la culture de la goyave biologique

La goyave se porte aussi bien sur des sables légers, des argiles lourdes, des bancs de graviers près des ruisseaux ou sur du calcaire. Il est légèrement résistant au sel. Un bon drainage est suggéré bien que les goyaves poussent sur des terres avec une nappe phréatique élevée. Pour une meilleure production de fruits, les racines doivent bien pénétrer dans le sol. Pour un bon drainage et un apport nutritif complet, travaillez dans un mélange de plantes fertiles riches en matière organique plusieurs semaines avant la plantation. Si vous n'êtes pas prévu avant, veuillez cesser d'ajouter du mélange ou de l'engrais. Plantez votre goyave dans un sol riche et drainant ayant un pH de 4,5 à 7,0. Ajoutez beaucoup de fumier et de compost au sol et du sable de rivière pour qu'il s'écoule librement. Ce type de sol est bien préféré pour une croissance plus rapide du goyavier biologique.

Les sols riches avec de grandes quantités de matière organique sont préférés par votre goyave, mais la goyave peut pousser dans un large éventail de types de sols. Évitez les sols argileux lourds lorsque cela est possible car ils ne sont pas propices au bon développement des racines. Un bon drainage est important, car cet arbre ne tolère pas bien l'eau stagnante.

Propagation de plantes de goyave pour la culture biologique

La goyave se multiplie généralement par graines, mais des boutures, des greffes, des marcottages aériens et des bourgeonnements sont également pratiqués. Même si la goyave est difficile à enraciner, les études indiquent qu'elle peut être propagée avec succès à partir de boutures sous brouillard. Les boutures feuillues de l'extrémité des pousses de la saison en cours traitées à l'acide indole butyrique donnent plus de 80% d'enracinement après 6 semaines lorsqu'elles sont plantées dans du sable sous brouillard en serre de juillet à août.

La graine de goyave persiste viable pendant plusieurs mois. Ils germent souvent en 2 à 3 semaines, mais peuvent prendre jusqu'à 8 semaines. Comme on ne peut pas compter sur les goyaves pour se réaliser à partir de graines, la multiplication végétative est généralement pratiquée. Ils ne sont pas faciles à greffer, mais des techniques satisfaisantes ont été élaborées pour le bourgeonnement par patch par la méthode Forkert, le greffage sur placage latéral, le greffage d'approche et le marcottage de l'arbre peuvent également être cultivés à partir de boutures de racines. Les arbres issus de boutures ou de marcottage aérien n'ont cependant pas de racine pivotante et sont susceptibles d'être abattus au cours des 2 ou 3 premières années. L'un des problèmes avec les goyaves bourgeonnées et greffées est la production de germes d'eau et de rejets à partir des porte-greffes.

En Inde, l'inarching et le marcottage aérien sont pratiqués depuis de nombreuses années. Cependant, les arbres issus de boutures ou de couches aériennes n'ont pas de racine pivotante et sont susceptibles d'être abattus au cours des 2 ou 3 premières années. Pour cette raison, le greffage et le bourgeonnement sont préférés. Le greffage d'approche donne un succès de 85 à 95 %. Dans le cas d'un greffage par porte-greffe, un greffage en coin est effectué.

Comment faire pousser la goyave de manière biologique

La goyave est un petit arbre tropical indigène produisant de délicieux fruits verts avec un intérieur tendre jaune clair ou rose ou rouge. Pousse mieux dans la plage de température de 7 à 32°C. Pour produire des fruits, la température moyenne doit rester supérieure à 16°C. jusqu'à 6 mois. Les arbres matures peuvent résister à un léger gel occasionnel, mais les jeunes arbres meurent tout de suite. Choisissez un site en plein soleil où le vent ne traverse pas 10 à 15 mph pendant de longues périodes.

Espacement des plants de goyave

L'espacement standard pour la plante de goyave est de 6 x 6 m, ce qui permet d'accueillir 277 plantes par hectare. Il est important de façonner le goyavier après la plantation. L'espacement des plantes dans le système basé sur la disponibilité de l'eau, la fertilité du sol, l'intensité de la lumière du soleil et l'exposition au vent.

Goyave méthode de plantation

La goyave peut être multipliée par graines, greffage, bouture de branches et marcottage aérien. Pour la culture commerciale, il est préférable de le greffer sur un porte-greffe établi. Les semis de goyave poussent très vite si des soins appropriés sont pris.

L'arbre de goyave a commencé à partir de la graine produira des fruits dans un à trois ans. Achetez des graines de bonne qualité dans un magasin de jardinage. Pour améliorer la germination, faites tremper les graines dans l'eau pendant 10 à 15 jours, ou faites-les bouillir pendant 5 minutes avant de semer. Cela ramollira le revêtement dur des graines, dans l'espoir que l'embryon interne germe. Prenez un petit pot et remplissez-le de terreau à graines. Semez les graines à environ 1/4 de pouce sous le sol et l'eau. Gardez le sol humide et couvrez le pot avec une pellicule de plastique pour garder une humidité élevée à l'intérieur.

Les graines de goyave germent à des températures comprises entre 20 et 25°C. Si la température est basse, vous pouvez faire germer les graines à l'intérieur. La germination des graines de goyave prend environ 3 à 10 semaines lorsque les minuscules pousses sortiront du sol. Retirez le couvercle en plastique supérieur. Transplantez les semis lorsqu'ils mesurent de 4 à 18 pouces de haut.

Irrigation ou besoin en eau pour la culture de la goyave

La goyave est principalement cultivée dans des conditions pluviales et l'irrigation n'est généralement pas pratiquée, mais partout où l'irrigation est disponible, elle doit être pratiquée en octobre/novembre et en été. L'irrigation goutte à goutte est très utile dans la culture de la goyave.

Fumier organique et désherbage à Goyave cultivation

Neem Khali 6 kg en goyave en ajoutant par plante, les fruits sont produits avec une bonne qualité ainsi qu'une augmentation de la production. Fumier 40 kg ou 4 kg Avec le lombricompostage, 100 g de compost biologique, tel que l'azospirilum avec l'utilisation de la production et la production de fruits de bonne qualité sont produits. Le fumier organique peut être appliqué comme paillis sur la surface. La pulvérisation foliaire de calcium et de potassium s'est avérée efficace pour augmenter le rendement et améliorer la qualité des fruits.

Enlevez les mauvaises herbes à l'aide d'outils avant la floraison et une interculture opportune doit être effectuée. Le paillage peut être fait soit avec une feuille de polyéthylène noir, soit avec des matériaux organiques comme de la paille de riz, des feuilles sèches, etc. Le paillage aide à conserver l'humidité, à contrôler les mauvaises herbes et à améliorer la qualité des fruits. Au cours des premières années de plantation, les cultures intercalaires recommandées au niveau régional devraient être pratiquées.

Engrais organiques pour la culture de la goyave

Fertiliser organiquement les goyaves en croissance tous les 1 à 2 mois lorsqu'ils sont jeunes, puis 3 à 4 fois par an à mesure que l'arbre mûrit. Les goyaviers ont besoin d'une grande quantité d'azote, de potasse et d'acide phosphorique ainsi que d'un peu de magnésium pour une production maximale de fruits. Un exemple est une formule de 6-6-6-2, travaillée dans les sols juste avant le début de la saison de croissance, puis uniformément espacée 3 fois pendant la période de croissance.

Différents engrais organiques pour les goyaviers sont Azotobacter, le lombricompost, le paillage, les microbes solubilisants du phosphate (PSM) et Trichoderma harzianum ajoutés chaque année aux engrais minéraux contenant du NPK et au fumier de ferme sur le statut nutritif des feuilles, le rendement en fruits, la croissance des arbres et la qualité de la goyave cultivée. dans un sol peu fertile. La productivité d'un agro-écosystème. L'intégration de substrats organiques avec des engrais minéraux peut avoir un effet significatif sur les propriétés physiques, microbiologiques et chimiques du sol, qui sont indirectement responsables du soutien de la croissance des plantes.

Comment tailler le goyavier

La mise en forme de l'arbre et l'élimination des pousses d'eau et des drageons sont généralement tout ce qui est essentiel. Les goyaves peuvent cependant subir une taille importante et peuvent être utilisées comme haies ou écrans informels. Étant donné que le fruit est porté sur une nouvelle croissance, la taille n'interfère pas avec la récolte de l'année suivante.

Lutte biologique contre les ravageurs et les maladies dans la culture de la goyave

Lutte antiparasitaire de la goyave.

La jeune goyave est attaquée par plusieurs ravageurs, notamment les pucerons, les aleurodes de la goyave, les cochenilles, les mites, les cochenilles et les thrips. Le goyavier est attaqué par plusieurs maladies comme une algue rouge, l'anthracnose et les taches foliaires. L'élagage de l'arbre pour améliorer la circulation de l'air sera bénéfique. Un spray de cuivre, un spray d'huile antiparasitaire ou un savon insecticide régulier peuvent contrôler la maladie. Parfois, les fourmis qui rampent sur les goyaves peuvent être un problème. Utilisez des appâts à l'acide borique pour lutter contre les fourmis.

  • Les mouches des fruits sont un ravageur commun. Pour éviter cela, récoltez avant que le fruit ne soit complètement mûr. Ramassez tous les fruits tombés et utilisez des pièges à mouches des fruits au besoin pour réduire leur nombre.
  • La teigne de la goyave pond des œufs sur les feuilles de votre arbre. Les larves creusent des tunnels dans les fruits et creusent des trous dans les feuilles. Ceux-ci peuvent être traités avec un spray bacillus thurigiensis (BT).
  • Les thrips à bandes rouges causeront le brunissement des écorces de fruits et la défoliation de votre arbre. L'huile de neem et les pièges collants peuvent les tenir à distance.
  • L'aleurode de la goyave se nourrit également de feuilles de goyave. Pulvériser l'arbre trois fois par an avec de l'huile horticole réduira leur nombre.
  • Plusieurs types de cochenilles, dont certaines cochenilles, raffolent du bois et des feuilles de goyave. L'huile de neem ou l'huile horticole peuvent réduire leur propagation. Les petites infestations peuvent être traitées à la main avec un coton-tige imbibé d'alcool à friction pour éliminer les parasites.
  • Enfin, les nématodes à galles peuvent être particulièrement nocifs pour votre goyave. Réduisez leur nombre en appliquant des nématodes bénéfiques sur le sol autour du tronc et à travers la zone racinaire.
  • L'algue rouge, également appelée tache algale ou tache algale, est causée par le champignon Cephaleuros virescens. Cette condition crée des taches brun violacé sur les feuilles et peut, si elle est grave, provoquer une défoliation et une baisse de la production de fruits. Traiter avec un fongicide à base de cuivre.
  • L'anthracnose est un autre problème fongique courant. Cela peut également être contrôlé et traité avec des pulvérisations de fongicides au cuivre. La plupart des autres taches foliaires qui apparaissent également sont traitées avec du cuivre. Enfin, les pourritures fongiques des racines peuvent se développer dans des conditions trop humides. Assurez-vous que le sol se draine facilement pour éviter que cela ne se produise.

Le contrôle biologique de la flétrissure de la goyave est

Suivez une culture propre et un assainissement strict dans un verger. Les arbres fanés doivent être déracinés, brûlés et une tranchée doit être creusée autour du tronc de l'arbre. Les racines des plantes ne doivent pas être endommagées lors de la transplantation. Maintenir une bonne vigueur des arbres par une fumure, une interculture et une irrigation opportunes et adéquates leur permettent de résister à l'infection. Les noyaux peuvent être traités au formol et gardés couverts pendant environ 3 jours et le repiquage doit être effectué après 2 semaines. Appliquer des engrais organiques, des tourteaux et de la chaux. L'approche environnementale de la lutte contre le flétrissement de la goyave est suggérée lorsque l'amendement du sol, le contrôle biologique et les cultures intercalaires sont efficaces.

Pourriture des fruits/Chancre des fruits

Taillez et détruisez les brindilles et les fruits morts. L'espacement des plantes et les régimes d'engrais doivent être gérés de manière à éviter un couvert végétal inutilement dense.

Taillez les branches anciennes et non productives qui peuvent être une source potentielle d'infection. Pour lutter contre la pourriture des fruits, un bon assainissement du champ (maintenir le champ exempt de brindilles sèches ou semi-sèches infectées et de fruits momifiés de la récolte précédente qui peuvent servir d'inoculum primaire. La tache foliaire des algues peut être réduite en maintenant la vigueur de l'arbre avec des techniques culturales telles que des la fertilisation et l'irrigation, une taille appropriée pour améliorer la circulation de l'air dans la canopée et la gestion des mauvaises herbes, la pénétration de la lumière du soleil et un espacement plus large des arbres.La gestion des insectes, des acariens et d'autres maladies foliaires augmente la vigueur des arbres et diminue la sensibilité aux maladies des algues

Dépérissement/anthracnose

Surveiller les maladies et l'utilisation des systèmes de micro-irrigation. Suivez une culture propre et un assainissement strict dans un verger. Utilisez du matériel de plantation exempt de maladies et mettez en œuvre un bon contrôle des mauvaises herbes pour réduire l'humidité. Respectez la densité de plantes suggérée pour réduire la concurrence pour la lumière du soleil, les nutriments et l'eau.

Quand et comment récolter les fruits de goyave

Guide de la culture biologique de la goyave.

Le fruit de la goyave mûrit en 2 à 4 mois après la floraison des fleurs. Le fruit reste dur et vert mais change de couleur et devient plus doux à maturité. Les fruits cueillis verts mûrissent lorsqu'ils sont conservés à température ambiante.

Les goyaviers cultivés à partir de graines peuvent ne pas entrer en production avant 3 à 8 ans. La goyave ne mûrit pas sur l'arbre et il peut être difficile de différencier lorsque les fruits sont prêts à être récoltés. La meilleure indication est un changement de couleur du vert clair au vert foncé et le développement d'un jaunissement sur les fruits. Les fruits doivent être récoltés tous les 2 à 3 jours pour éviter que les fruits ne deviennent trop mûrs.

Au cas où vous êtes intéressé par Cultiver des épinards biologiques à la maison.

Agriculture L'agriculture dans l'Andhra Pradesh

Introduction à l'agriculture agricole dans l'Andhra Pradesh

L'agriculture est l'épine dorsale de l'Andhra Pradesh. La plupart des habitants de l'État sont des cultivateurs qui gagnent leur vie en cultivant les terres de leurs ancêtres. Pour augmenter la production des produits agricoles, le gouvernement de l'Andhra Pradesh a créé un « ministère de l'agriculture » ​​distinct pour aider les agriculteurs de l'État. Le département transmet des connaissances techniques modernes aux agriculteurs pour améliorer la productivité agricole.

Un guide étape par étape de l'agriculture agricole dans l'Andhra Pradesh

L'Andhra Pradesh est un exportateur de plusieurs produits agricoles. Le riz, le coton, la canne à sucre, le piment, la mangue et le tabac sont les cultures locales. Récemment, les cultures utilisées pour la production d'huile végétale telles que les arachides et les tournesols ont gagné en popularité. L'Andhra Pradesh a été historiquement appelé le « bol de riz de l'Inde » et le plus grand producteur de riz du pays. Le Département de l'agriculture a été créé principalement pour fournir des services de vulgarisation agricole aux agriculteurs et pour transférer les dernières connaissances techniques à la communauté agricole, l'introduction de variétés à haut rendement, des démonstrations, la formation des agriculteurs pour améliorer les connaissances et les compétences afin de renforcer la productivité agricole et production.

UNE guide de l'agriculture l'agriculture dans l'Andhra Pradesh.

L'agriculture joue un rôle important dans les moyens de subsistance des populations, car 70% de la population de l'Andhra Pradesh vit dans des zones rurales et dépend de l'agriculture et des opportunités de subsistance associées. L'agriculture joue un rôle majeur non seulement dans l'économie mais aussi pour assurer la sécurité alimentaire de l'État et du pays. L'Andhra Pradesh est également un important producteur de cultures horticoles. La Mission nationale d'horticulture (NHM) a identifié l'État comme ayant le potentiel d'améliorer les exportations de banane, de mangue, de raisin, de papaye, de brinjal, de goyave et de chou. La diversification a été identifiée comme l'un des moyens potentiels d'améliorer la croissance et d'assurer la stabilité de l'agriculture. Par conséquent, une tentative est faite dans ce document d'analyser de manière critique la performance de l'agriculture au fil du temps au niveau agrégé et du district pour arriver à des mesures politiques appropriées pour démarrer la production agricole, la rentabilité et la productivité.

Différents types de sols trouvés pour l'agriculture dans l'Andhra Pradesh

Il existe six types de sol dans l'Andhra Pradesh

Dans l'Andhra Pradesh, le programme d'échantillonnage et d'analyse du sol est organisé de manière organisée pour estimer l'état de fertilité, identifier les problèmes liés au sol (salinité / sodicité) le cas échéant pour améliorer la fertilité et ajouter de l'engrais en fonction de l'analyse du sol. Les données.

Gestion de la santé des sols dans l'Andhra Pradesh

La gestion de la santé des sols n'a pas reçu l'importance voulue, ce qui a entraîné une dégradation des terres et une utilisation excessive d'engrais chimiques, perturbant ainsi l'équilibre des nutriments et la croissance des cultures. Les sols salins et alcalins où la productivité et les revenus des agriculteurs étaient très faibles n'ont pas été récupérés. L'utilisation inconsidérée d'engrais entraîne un déséquilibre de la fertilité des sols et une augmentation du coût des intrants entraînant non seulement la non-disponibilité des micronutriments, mais également des pertes de rendement. L'utilisation déséquilibrée d'engrais inorganiques a également entraîné une dégradation de la santé des sols.

Outils et équipements agricoles pour l'agriculture dans l'Andhra Pradesh

Les outils, technologies et équipements qui contribueront à l'achèvement rapide des opérations agricoles, à un meilleur placement des intrants et à la réduction des corvées, entraînant une productivité plus élevée dans l'agriculture et le traitement post-récolte dans l'État sont le niveleur laser, le puddler, le rotavator, le paddy semoir/repiqueur, désherbeur cono, semoir sans labour, batteuse multi-cultures, moissonneuse à convoyeur vertical, moissonneuse-lieuse, technologie de serre, rouissage accéléré de jute, stockage refroidi par évaporation (ECS), égrenage moderne, traitement primaire du lac, mouture moderne des grains, coton panneaux de particules de tige, transport du poisson et usine de biogaz à l'état solide.

Agriculture naturelle à budget zéro dans l'Andhra Pradesh

Le ministère de l'Agriculture du gouvernement de l'Andhra Pradesh met en œuvre le programme d'agriculture naturelle « Zero-Budget » de l'Andhra Pradesh (APZBNF). L'agriculture naturelle à budget zéro est une alternative holistique au paradigme actuel de l'agriculture basée sur les intrants chimiques à coût élevé. Il est très efficace pour faire face aux incertitudes du changement climatique. Les principes de l'agriculture naturelle à budget zéro (ZBNF) sont en harmonie avec les principes de l'agroécologie. Sa particularité est qu'il est basé sur les dernières découvertes scientifiques en agriculture, et, en même temps, il est enraciné dans la tradition indienne.

Gestion du bétail et de la volaille dans l'Andhra Pradesh

L'État est relativement riche en bétail et en volaille avec 0,39 million de bovins croisés, 1,2 million de bovins indéfinissables et 3,9 millions de buffles de lait, produisant environ 7,7 millions de tonnes de lait par an, et les buffles contribuent la majeure partie du lait. Venant à la volaille avec 16,5 milliards de production d'œufs par an, l'État se classe au premier rang du pays. La production de viande dans l'État est de 0,45 million de tonnes par an. Bien que l'État ait utilisé le potentiel dans une large mesure, il a encore la possibilité d'améliorer la productivité des bovins, des buffles, des moutons et de la volaille avec l'adoption des technologies suivantes

  • Matériel génétique amélioré de buffles Murrah et de bovins Frieswal pour une augmentation de 5 % de la production laitière
  • Insémination artificielle assistée par cystoscope pour augmenter le taux de conception de 20%
  • Vaccins de terrain (fièvre aphteuse, fièvre catarrhale du mouton) et kits de diagnostic (rhinotrachéite infectieuse bovine, diarrhée virale bovine) pour améliorer les revenus et la production.
  • Blocs d'alimentation complets et supplémentation minérale spécifique à la zone (Ca, Cu, P et Mn) pour une amélioration de la productivité de 10 à 15 %
  • Modulation hormonale des volailles dans les élevages organisés pour une augmentation d'environ 5 % de la production d'œufs
  • Amélioration de la durée de conservation des produits avicoles.

Le secteur de la pêche en Andhra Pradesh

L'Inde est le deuxième producteur mondial de poissons d'eau douce d'élevage. L'état d'Andhra Pradesh est de loin le principal producteur de poisson en Inde.

L'Andhra Pradesh a contribué de manière significative au panier de poissons du pays ces dernières années grâce à une stratégie efficace en matière d'aquaculture et de commercialisation côtière et d'eau douce. Des semences et des aliments de qualité pour les crevettes et les langoustines, la faible utilisation des ressources du réservoir disponibles dans l'État sont les principaux facteurs responsables de l'écart existant entre la production potentielle et réelle dans le secteur intérieur. Dans la pêche maritime, la pêche non réglementée sur plusieurs jours est une préoccupation majeure. Les interventions technologiques appropriées pour l'État sont

  • Silure et carpe et élevage (rendement réalisable 6 tonnes/ha/an 2 tonnes/ha/an)
  • Elevage de crevettes et langoustines (2,0 tonnes/ha/an 1,5 tonnes/ha/an)
  • Mise en place d'unités de production d'aliments aquacoles et de centres de diagnostic des maladies Pêche basée sur la culture/élevage en enclos et en cage dans des réservoirs (150 kg/ha/an)
  • Diversification du chalutage excédentaire pour la pêche au thon (35 000 tonnes par an)

Secteur de la pêche de l'Andhra Pradesh – L'Andhra Pradesh est stratégiquement situé sur la côte sud-est de l'Inde et constitue la porte d'entrée naturelle vers l'Asie de l'Est et du Sud-Est. L'état a une population d'environ 4,95 crores. L'Andhra Pradesh possède des bassins fluviaux fertiles, des conditions agro-climatiques propices et un vaste réseau de canaux pour la promotion de la pêche. Le gouvernement d'Andhra Pradesh a identifié le secteur de la pêche comme un moteur de croissance pour le développement socio-économique du nouvel État d'Andhra Pradesh.

Stratégies d'agriculture agricole pour l'Andhra Pradesh

La question de la sécurité alimentaire, ainsi que la sécurité nutritionnelle et l'amélioration des moyens de subsistance des populations rurales, qui nécessitent une attention urgente et les étapes suivantes, sont proposées pour une intensification durable de l'agriculture.

Renonciation aux prêts agricoles – L'État d'Andhra Pradesh est très vulnérable aux catastrophes naturelles telles que les inondations et les cyclones dans les districts côtiers et les fréquentes sécheresses dans la région de Rayalaseema. Chaque année, l'apparition de catastrophes naturelles rendait l'agriculture ingérable et non rentable, même dans des régions hautement productives comme Konaseema dans le Godavari et le delta central de l'État, obligeant parfois les agriculteurs à déclarer des vacances de récolte.

Le coût des intrants agricoles et, par conséquent, le coût de production ont augmenté considérablement au fil des ans, tandis que le prix de vente des produits agricoles n'a pas augmenté proportionnellement et que la productivité des cultures est restée stagnante. La faible productivité couplée à l'augmentation du coût de la culture a conduit à l'endettement des agriculteurs les obligeant dans certains cas à se suicider. Au cours des dernières années, les agriculteurs ont subi de lourdes pertes en raison de mauvaises récoltes et ont un besoin urgent d'aide pour soutenir l'agriculture. Ainsi, la renonciation aux prêts agricoles est déclarée pour sauver les agriculteurs d'un endettement profond et pour relancer l'agriculture en crise et pour créer la confiance parmi les agriculteurs.

Portée de la mécanisation agricole dans l'Andhra Pradesh

La mécanisation agricole accélère le rythme de croissance du secteur agricole. L'accent sera mis sur la mise à disposition des meilleures machines pour les opérations agricoles telles que la préparation du sol, le semis, l'interculture, la récolte et la post-récolte. L'établissement de centres de location personnalisés (CHC) et la mise en œuvre de stations de location (IHS) qui facilitent la disponibilité de machines à coût élevé pour les petits agriculteurs et les agriculteurs marginaux sur une base de location sera un élément prioritaire.

Portée de la mécanisation de la ferme

Comme dans le reste de l'Inde, l'Andhra Pradesh s'est progressivement déplacé de l'énergie animale vers des sources d'énergie électromécaniques, bien que le rythme du changement ait été plus lent que celui des principaux États agricoles. La disponibilité de l'électricité est estimée à 1,38 kW/ha. Un grand nombre de démonstrations de première ligne doivent être menées pour la vulgarisation du matériel agricole nouvellement développé.

Agriculture biologique en Andhra Pradesh

Afin d'assurer une production agricole saine et de préserver les sols, le vaste programme sera repris pour encourager le programme d'agriculture biologique en coordonnant les programmes du département de l'agriculture.

Production de semences en Andhra Pradesh

  • La semence est un déterminant essentiel dans l'amélioration de la production agricole.
  • L'efficacité et la performance des autres intrants dépendent de la qualité de la semence. Les semences de qualité/certifiées jouent un rôle majeur dans l'obtention de rendements plus élevés.
  • Par conséquent, la fourniture de semences de qualité aux agriculteurs est l'une des interventions les plus importantes pour augmenter la productivité et la production de toute culture.
  • Pour augmenter la superficie cultivée, des semences de qualité/certifiées doivent être fournies à des prix abordables et en quantités adéquates aux agriculteurs.
  • La superficie cultivée ne va pas augmenter de manière significative, l'accent devra être mis sur l'augmentation de la productivité par unité de terre cultivée.
  • La disponibilité et l'utilisation de semences de qualité ne sont pas une affaire ponctuelle. Une augmentation soutenue de la productivité et de la production agricoles nécessite nécessairement le développement continu de variétés nouvelles et améliorées de cultures et de systèmes efficaces de production et de fourniture de semences de qualité/certifiées aux agriculteurs.

Dans l'État d'Andhra Pradesh, la chaîne de production de semences est renforcée en produisant diverses classes de semences, c'est-à-dire des semences de sélectionneur, des semences certifiées et des semences de la Fondation par différentes institutions gouvernementales et privées.Les semences de qualité/certifiées et améliorées ainsi produites sont distribuées aux agriculteurs à travers les différents dispositifs centraux et étatiques. C'est l'un des moyens les plus efficaces d'augmenter la productivité et la production sur le terrain. La fourniture de semences subventionnées signifie que les agriculteurs moyens peuvent acheter des semences à un prix raisonnable, ce qui contribuera à obtenir une augmentation souhaitable de la productivité et de la production.

Programmes d'exploitation agricole dans l'Andhra Pradesh

Des dispositions sont prises pour la fourniture de semences de qualité sur subvention aux agriculteurs dans le cadre de plusieurs régimes comme détaillé ci-dessous

1. Mission nationale de sécurité alimentaire (NFSM)

2. Rashtriya Krishi Vikas Yojana (RKVY)

3. Mission nationale NMOOPS – sur les oléagineux et le palmier à huile

4. Fourniture de semences subventionnées aux agriculteurs

Subventions en Andhra Pradesh

La distribution des tracteurs était sous le régime, Rythu Radham. Bien qu'il soit nécessaire d'être éligible, il doit posséder au moins un acre de terre, ne doit pas posséder de tracteur et doit avoir tous les documents justificatifs nécessaires. En outre, des prêts peuvent être obtenus auprès de la banque ICICI avec un délai de remboursement de 5 ans.

Prêts NABARD dans l'Andhra Pradesh

Ce programme offre à chaque agriculteur la possibilité d'acheter les machines nécessaires, principalement des tracteurs. Cependant, ils s'attendent à un acompte de 15% du coût des machines ou des tracteurs. Cependant, la NABRAD fournit 30 % du coût sous forme de subvention pour le tracteur et 100 % pour les autres engins de transport.

Objectifs communs des schémas subsidiaires promouvant les machines

  • Pour adapter des machines plus rapides et plus récentes
  • Supplémentaire, pour faciliter l'achat de la machine
  • Aider à réduire le coût de la culture
  • De plus, pour assurer la ponctualité du calendrier de culture
  • Plus important encore, pour améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs

Le secteur horticole en Andhra Pradesh

L'État d'Andhra Pradesh a apporté d'importantes contributions à la culture horticole traditionnelle de l'Inde. L'augmentation de la superficie et de la production des cultures horticoles a placé l'Andhra Pradesh dans une position plus forte pour attirer les investissements du secteur privé.

Étant donné que la superficie et la production de légumes et de fruits ont augmenté régulièrement, l'Andhra Pradesh a le potentiel d'augmenter sa contribution à l'économie par le biais des exportations. En raison d'un changement volontaire dans le modèle de culture, les revenus de l'horticulture par unité de terre sont supérieurs à ceux de l'agriculture. L'horticulture est résiliente au climat, assurant ainsi des revenus plus élevés aux agriculteurs.

L'État dispose de 17,48 Lakhs d'hectares de cultures horticoles avec une production annuelle de 301,73 Lakhs de tonnes métriques. Le secteur horticole de l'Andhra Pradesh contribue pour environ 16,07 % à la VAB (valeur ajoutée brute) de l'État.

Cultures agricoles importantes de l'Andhra Pradesh

L'État d'Andhra Pradesh est doté d'un climat propice à la production de variétés de cultures. Les agriculteurs de l'Andhra Pradesh pratiquent de multiples modes de culture pour améliorer la croissance de la production agricole.

Certaines des cultures importantes qui sont cultivées dans l'État d'Andhra Pradesh sont

  • Riz
  • Du blé
  • Jowar
  • Bajra
  • Maïs
  • Mils mineurs
  • Gros grains

L'Andhra Pradesh produit également d'autres cultures commerciales importantes telles que l'arachide, le ricin, les légumineuses, le tournesol, les graines oléagineuses, le coton et la canne à sucre, ce qui aide l'État à générer d'énormes revenus.

Le ministère de l'Agriculture du gouvernement d'Andhra Pradesh joue un rôle clé dans l'amélioration de la production et de la qualité des produits agricoles en Inde. En plus d'éclairer les agriculteurs sur les différentes techniques modernes de production de cultures, le ministère de l'Agriculture fournit également des semences à haut rendement, des pesticides et des engrais aux agriculteurs.

Modèle de recadrage dans l'Andhra Pradesh

Les principales cultures cultivées dans l'État pendant la saison Kharif sont le coton, le paddy et l'arachide et pendant la saison rabi, les principales cultures sont le tournesol et le paddy. Les autres principales cultures de l'État sont le gramme noir, le tabac et la canne à sucre.

Récolte de la canne à sucre.

L'agriculture dans l'Andhra Pradesh est très vaste. Il y a environ 󈬮% des habitants de l'Andhra Pradesh dans le courant de l'agriculture. Le Visakhapatnam dans l'Andhra Pradesh est le plus grand avec la zone de cultures vivrières et est la principale zone de culture de l'Andhra Pradesh. Les cultures comme ‘Bajra’, ‘Jowar’, ‘Maïs’, ‘Ragi’, ‘Castor’, ‘petits mils’, ‘Coton’, ‘tabac&# 8217 et ‘Canne à sucre’. Le riz est la principale culture vivrière qui contribue à environ 77% de l'agriculture céréalière vivrière.

n cas si cela vous intéresse : Profit dans la franchise Mother Dairy.

Culture de sésame biologique, pratiques de production

Initiation à la culture du sésame biologique

Le sésame est une plante à fleurs du genre Sesamum et également appelée benne. Le sésame est l'une des plus anciennes plantes cultivées au monde. Le sésame est une plante annuelle de la famille des Pédaliacées. Originaire d'Inde, la graine de sésame biologique est riche en minéraux et vitamines et est utilisée comme plante médicinale depuis des millénaires. De nos jours, les graines de sésame biologiques sont utilisées pour la cuisine ou comme condiment, l'Inde, le Japon et la Chine étant les principaux utilisateurs.

Un guide étape par étape des pratiques de culture du sésame biologique

Les graines de sésame biologiques sont des graines d'un blanc crémeux légèrement plates en apparence avec l'enveloppe extérieure enlevée. Les normes biologiques des graines de sésame éliminent ou minimisent l'utilisation d'intrants synthétiques ou manufacturés et encouragent l'utilisation maximale des ressources naturelles locales. La plupart des graines de sésame biologiques sont utilisées pour l'extraction d'huile et le reste est utilisé à des fins comestibles.

UNE guide des pratiques de culture du sésame biologique.

Besoin de sol pour la culture de sésame biologique

Les variétés de sésame biologiques se sont adaptées à plusieurs types de sols. Les cultures à haut rendement prospèrent mieux sur des sols fertiles bien drainés de texture moyenne et de pH neutre. Cependant, ceux-ci ont une faible tolérance pour les sols gorgés d'eau et riches en sel. Les cultures commerciales de sésame ont besoin de 90 à 120 jours sans gel. Des conditions chaudes supérieures à 23°C favorisent la croissance et les rendements. Alors que les cultures de sésame biologique peuvent pousser dans des sols pauvres, les meilleurs rendements proviennent de fermes bien fertilisées.

Une large gamme de sols convient à la culture du sésame. L'optimum est constitué de sols alluviaux bien drainés, meubles, fertiles et sableux qui ont un pH compris entre 5,4 et 6,7. Des valeurs de pH très basses ont un effet drastique sur la croissance, alors que certaines variétés peuvent tolérer un pH allant jusqu'à 8. Lorsqu'il est irrigué ou lors de pluies estivales, le sésame pousse mieux dans les sols sableux que sur les sols lourds. Cela est dû à sa sensibilité à une teneur élevée en humidité du sol. Il n'est pas recommandé de planter le sésame sur un terrain en pente, car son besoin de lits de semences exempts de mauvaises herbes et sa lenteur de développement précoce peuvent conduire à l'érosion. Les sols lourds et gorgés d'eau, ainsi que les sols à forte teneur en sel ne conviennent pas. Une teneur en sel qui affecterait à peine le coton ou le carthame peut déjà tuer les plants de sésame. Les sols peu profonds avec des sous-sols imperméables sont également inappropriés.

Rotation des cultures exigence pour la culture de sésame biologique

Lors de la culture du sésame, les aspects suivants doivent également être pris en compte lors de la planification de la rotation des cultures

  • Ne pas cultiver directement après une période de jachère (sol irrégulier, prolifération des mauvaises herbes),
  • Des lits de semence aussi exempts de mauvaises herbes que possible (important lors de la sélection de la culture précédente),
  • Cultures précédentes avec peu d'exigences sur le sol,
  • Le sésame est aussi une bonne culture préliminaire (il ameublit le sol avec ses racines pivotantes, et fournit un réseau racinaire dense dans la couche supérieure),
  • Bien adapté en seconde culture (courte période de végétation, utilisation de l'eau stockée dans le sol à la manière de la sorgo, ainsi que résistance à la sécheresse),
  • Résistant aux nématodes des racines,
  • Maintient le taupin (larves des coléoptères appartenant à la famille des Elateridae) sous contrôle dans la rotation des cultures.

Les partenaires typiques de la rotation des cultures comprennent le coton, les légumineuses à grains (arachides, variétés de haricots, soja, etc.), le maïs, le riz sec et le sorgo. En plantant une culture différente sur un terrain spécifique à chaque saison de croissance, la rotation des cultures est essentielle dans la production de sésame biologique car c'est un outil très utile pour prévenir les maladies du sol, les problèmes de mauvaises herbes, les insectes nuisibles et pour construire des sols sains.

Saison de croissance du sésame en Inde

Le bon moment de semis est un must pour obtenir un rendement plus élevé. Le sésame nécessite des conditions assez chaudes et une température de 25 à 27°C favorise une germination rapide, une croissance initiale et la formation de fleurs. Il est cultivé comme culture Kharif (semis en juin-juillet) en Inde du Nord mais en Inde du Sud, il est cultivé en toutes saisons.

  1. kharif (mai-juin),
  2. fin Kharif (juillet-août)
  3. rabi (novembre-décembre)
  4. printemps (janvier-février)

Préparation des graines et processus de germination du sésame

La graine de sésame doit être soigneusement nettoyée et traitée avec une once de 75 % de captane par 100 lb de graine pour éviter la fonte des semis. Ce traitement est particulièrement important pour les variétés non égrenantes car elles sont plus lentes à lever que les variétés à égrenage. Parce que les graines des variétés non ébréchantes passent plus de temps dans le sol avant la germination, elles nécessitent une plus grande protection contre les agents pathogènes fongiques dans le sol.

Préparation du lit de semence pour la culture du sésame biologique

Le sésame a besoin d'un lit de semence humide, chaud et sans mauvaises herbes. Un bon drainage est important car la plante est sujette à l'engorgement à n'importe quel stade de la croissance de la plante. Le sésame étant planté tardivement, plusieurs générations de mauvaises herbes peuvent être tuées par des labours répétés avant la plantation.

Diversité dans la production de sésame

L'agriculture biologique doit contribuer de manière bénéfique à l'écosystème. La diversification des cultures est essentielle pour le maintien de la santé des sols tout en minimisant les pertes de nutriments et pour réduire la pression des insectes nuisibles, des maladies et des mauvaises herbes. La diversité de la production végétale est obtenue par une combinaison de rotations de cultures polyvalentes avec des légumineuses/céréales et des cultures intercalaires. Les systèmes de culture intercalaire sésame + gramme vert (3:3) et sésame + haricot (3:3) minimisent l'incidence de la pyrale de l'enrouleuse/des capsules et de la mouche des bourgeons.

Moteurs de croissance du marché mondial du sésame biologique

La demande internationale et l'exportation de graines de sésame biologiques augmentent régulièrement en Inde. La demande croissante de graines biologiques dans les produits prêts à manger, divers produits alimentaires, produits de boulangerie, cosmétiques, produits d'alimentation animale et médicaments est un facteur clé de la croissance du marché mondial du sésame biologique. Comme il est essentiellement utilisé dans l'alimentation et les médicaments des pays développés, les importateurs insistent sur des produits certifiés biologiques.

Les graines de sésame de taille uniforme, brillantes, audacieuses, blanches, sans flash, à faible teneur en acides gras libres et sans résidus de pesticides sont préférées sur les marchés mondiaux. La solution pour produire et fournir la variété biologique réside dans l'identification des zones de production appropriées, la standardisation des technologies de production et l'adoption de méthodes de production biologique par le biais de l'agriculture contractuelle pour produire le produit requis.

Avec une teneur élevée en protéines dans la graine de sésame biologique, les produits d'alimentation animale s'alignent facilement sur le condiment, ce qui donne une forte impulsion à sa demande dans les secteurs de l'élevage et de la volaille. Le tahini à base de graines de sésame biologiques est toujours préféré pour sa saveur distinctive et sa faible teneur en matières grasses.

La prise de conscience croissante des bienfaits pour la santé de la consommation de graines de sésame biologiques stimule de manière transparente le marché mondial. La tendance à une alimentation saine et l'utilisation améliorée des graines de sésame dans différents produits alimentaires ont considérablement contribué à la croissance du marché. De plus, les ventes de graines de sésame biologiques dans les secteurs de la restauration et de la vente au détail augmentent. Cela augmente la visibilité du produit, gagnant ainsi une base de consommateurs supplémentaire.

Un taux de graines en culture de Sésame bio

Un taux de semis de sésame d'environ 5 kg/ha est suffisant pour atteindre la population végétale requise.

Gestion des nutriments organiques dans la culture du sésame

Les matières biodégradables d'origine microbienne, animale ou végétale produites dans des fermes biologiques doivent constituer la base du programme de fertilisation. Les normes biologiques minimisent ou éliminent l'utilisation d'intrants synthétiques ou manufacturés et encouragent l'utilisation maximale des ressources naturelles locales. Le programme de certification doit fixer des limites pour l'utilisation d'intrants tels que les engrais magnésiens, le potassium minéral, les oligo-éléments et les engrais contenant une teneur en métaux lourds relativement élevée et/ou des substances indésirables, par ex. scories basiques, phosphate naturel et boues d'épuration. Les fumiers contenant des excréments humains ne doivent pas être utilisés sur la végétation pour la consommation humaine. Il existe plusieurs sources organiques de nutrition et parmi elles, l'engrais vert, le compostage, les biofertilisants, le vermicompost et la biodynamie sont importants.

Besoin en engrais organiques dans la culture du sésame

Les méthodes les plus importantes d'application d'engrais sur les cultures de sésame biologiques sont :

  • L'utilisation d'engrais verts, l'inclusion de légumineuses dans la rotation des cultures, et
  • L'utilisation de fumier organique et de fumier de compost.

L'application directe d'engrais sur Sésame n'est pas toujours nécessaire si le sol contient beaucoup d'humus, alors l'engrais peut déjà être fourni par la culture précédente. Si l'engrais doit être appliqué directement, il suffit de le faire un mois avant le semis, car le lit de semence est en cours de préparation. En cas d'utilisation de compost mûr, environ 3 t/ha (environ 7 m³/ha) suffisent lorsqu'il est appliqué dans les sillons de semis, ou après égrappage. L'apport de phosphore peut être un facteur limitant pour les rendements élevés de sésame. La carence en phosphore peut être atténuée avec de la farine d'os et du phosphate naturel, qui doivent ensuite être appliqués avant la préparation du sol. La quantité et le type de phosphate mis à disposition des plantes peuvent être améliorés par la relation symbiotique avec les mycorhizes, car cela a pour effet d'augmenter la surface du système racinaire. En excrétant diverses substances, par ex. phosphatase, il peut même rendre le P organiquement lié disponible pour les plantes.

De petites quantités d'engrais organiques riches en azote, comme le lisier, stimuleront la minéralisation de la substance organique. Lorsque les plantes ont atteint une hauteur de 20 cm, alors 20 kg N/ha peuvent être appliqués. L'approvisionnement en potassium n'est généralement pas un problème. Le magnésium et le calcium sont d'une plus grande importance, car les plantes en ont besoin d'énormes quantités, et par ex. peut être fourni avec de la chaux riche en magnésium (Dolomite).

Engrais foliaires

La pulvérisation foliaire organique peut fournir une grande partie de l'engrais nécessaire et aider à équilibrer les carences. Ils sont appliqués en deux lots : après le débourrage et au début de la floraison.

  • Le lisier animal est dilué à 1:5 avec de l'eau.
  • Le fumier de bétail est dissous dans l'eau.
  • Extraits végétaux : des feuilles de légumineuses vertes hachées (ex. : Crotolaria) et d'autres parties de plantes riches en nutriments (Lepotea aenstuans, « Chichicaste ») sont laissées dans l'eau pendant quelques jours pour fermenter.
  • Un extrait de compost aqueux : le meilleur moyen est d'appliquer des quantités hebdomadaires en faibles concentrations.

Lutte contre les mauvaises herbes en culture de sésame biologique

La gestion des mauvaises herbes est l'une des principales préoccupations de l'agriculture biologique.

Les interactions avec les mauvaises herbes et la dynamique des communautés de mauvaises herbes peuvent être grandement influencées en raison de l'utilisation d'engrais organiques (une source majeure de graines de mauvaises herbes viables entrantes) dans les systèmes d'agriculture biologique. En général, tous les aspects de la production de cultures arables jouent un rôle important dans l'approche systémique des problèmes de mauvaises herbes. Dans les systèmes biologiques, l'exclusion totale des mauvaises herbes des zones cultivées est rarement nécessaire et le contrôle des mauvaises herbes peut être ciblé efficacement sur les périodes clés de croissance des cultures. D'autres approches proposées pour une gestion efficace des mauvaises herbes en culture de sésame biologique sont

  • Utilisation de semences de culture exemptes de semences de mauvaises herbes. La première règle pour la prévention des mauvaises herbes et la première étape de tout bon programme de gestion des mauvaises herbes est l'achat et la plantation de semences propres.
  • Les bonnes pratiques culturales (labour, diversification des cultures, cultures intercalaires, géométrie de plantation, etc.) contribuent considérablement au contrôle des mauvaises herbes avec peu de surcoût
  • Utilisation de compost entièrement décomposé et d'autres engrais organiques
  • Le paillage de la surface du sol peut physiquement supprimer l'émergence des plantules de mauvaises herbes

Stratégies de lutte contre les ravageurs en culture biologique de sésame

Les stratégies de lutte contre les ravageurs en agriculture biologique sont en grande partie préventives plutôt que réactives. L'équilibre des surfaces cultivées et non cultivées, les espèces cultivées, la variété, le schéma temporel et spatial de la rotation des cultures visent à maintenir une population diversifiée de ravageurs et de leurs ennemis naturels et perturbent le cycle de vie des espèces de ravageurs. L'utilisation de semences certifiées de variétés résistantes, la culture intercalaire et la rotation des cultures, le labour d'été, le semis à temps, l'élimination des plantes infectées, le maintien des bordures de champs exemptes de mauvaises herbes, etc. contribueront à réduire certains insectes nuisibles et maladies.

Sésame Pucerons, cicadelles et thrips – Les pucerons, les cicadelles et les thrips sont des ravageurs courants du sésame. Tous les trois sont des parasites suceurs qui ont tendance à ralentir la croissance et peuvent endommager les bourgeons, empêchant ainsi le développement des gousses. Lorsqu'il s'agit de gérer ces petits insectes, la lutte antiparasitaire aux graines de sésame est assez facile à atteindre avec un spray insecticide au savon. Cependant, vous devrez peut-être pulvériser plusieurs fois si l'infestation est grave. Vous pouvez également vaporiser de l'huile de neem sur les plantes infestées, ce qui étouffera les parasites du sésame.

Enrouleur des feuilles, vers-gris et autres chenilles – Enlevez les pousses endommagées. Retirez les parasites à la main et déposez-les dans un seau d'eau savonneuse. Vérifiez les plantes de sésame de près au moins une fois par semaine. Vous pouvez également traiter les tordeuses, les vers gris et autres chenilles avec du Bt (Bacillus thuringiensis), une bactérie naturelle qui tue les membranes cellulaires de l'estomac et du tube digestif. Cependant, le Bt ne nuira pas aux oiseaux ou aux insectes utiles.

Lutte antiparasitaire aux graines de sésame

La meilleure méthode de lutte contre les ravageurs du sésame est de maintenir les meilleures conditions de croissance possibles. Les plants de sésame sains sont toujours plus résistants aux problèmes de ravageurs du sésame. Maintenir un sol sain et bien drainé. Les plants de sésame qui poussent dans un sol pauvre manquent de nutrition et sont plus sensibles aux ravageurs. Arrosez judicieusement. Le sésame préfère les conditions sèches et ne tolère pas les sols détrempés et mal drainés. Des irrigations occasionnelles légères et rapides sont bénéfiques pendant les périodes sèches prolongées. Évitez l'irrigation goutte à goutte. Appliquez un engrais équilibré à libération lente au moment de la plantation. Si les plantes ont l'air vert pâle et malsaines, habillez-les d'un côté avec un engrais azoté. Gardez les mauvaises herbes sous contrôle, car le sésame ne rivalise pas bien avec les mauvaises herbes. De plus, de nombreuses mauvaises herbes nuisibles servent d'hôtes aux pucerons et autres parasites. Gardez le jardin propre. L'assainissement est particulièrement important à la fin de la saison et au début du printemps lorsque les ravageurs peuvent dormir en dormance dans les feuilles et autres débris.

Maladies des cultures de sésame et méthodes biologiques de prévention

Phytophthora Blight – Rotation des cultures, utilisation de variétés résistantes et utilisation de semences saines.

Macrophomina phaseolina et Rhizoctonia bataticola (pourriture de la tige et des racines) – Infection par les graines ou le sol. Utiliser des engrais verts et favoriser la nidification des antagonistes (compost mûr), l'utilisation de variétés résistantes ou moins résistantes (ex : variétés à coque rouge).

Fusarium oxysporum (Fusarium flétrissement) – Infection par les graines ou le sol.Les variétés qui ne s'ouvrent pas ne sont pas aussi sensibles. Si le sol est fortement infecté au moins une pause de 5 ans.

Alternaria (tache foliaire, moucheture des feuilles) – Infection par les graines, utilisez des variétés résistantes. Les variétés entièrement recouvertes de poils semblent résistantes.

Cercospora Sésame (Tache Blanche) – Infection par les graines et les résidus végétaux dans le sol. Brûler les résidus végétaux. Utilisez des variétés résistantes.

Oïdium – Utilisez des variétés résistantes. Les variétés à maturation tardive sont moins sensibles. Soufre mouillable (0,2%) ou utilisation de poudre de soufre 20 kg/ha le 45ème et 65ème jour après semis.

Brûlure de Corynespora – Éliminer les résidus végétaux. Utilisez des graines propres.

Il existe plusieurs maladies fongiques, bactériennes, mycoplasmiques et virales responsables de la réduction des rendements de sésame. Parmi elles, la brûlure bactérienne, la tache alternarienne, la pourriture des tiges et des racines, l'oïdium et la phyllodie sont les principales maladies de la culture. Une approche réussie pour la gestion des maladies en agriculture biologique pourrait être l'intégration de deux ou plusieurs des approches suivantes

  • Pratiques culturelles telles que le labour d'été en profondeur, la culture propre, l'assainissement phytosanitaire et le semis en temps opportun
  • Cultures intercalaires et cultures mixtes
  • Utilisation de variétés résistantes
  • Traitez les graines avec des formulations à base de conversation de Pseudomonas flurescens et Trichoderma harzianum ou T. viridae chacune par 10 g/kg de graine.
  • Les formulations de bio-agents peuvent être utilisées pour enrichir le FYM en appliquant 2 kg de Pseudomonas flurescens ou Trichoderma harzianum et 50 kg de neem ou de tourteau de Pongamia à une tonne de FYM. Cela doit être laissé pendant 15 jours à l'ombre, puis appliquer uniformément dans le champ Pulvériser Pseudomonas flurescens 2% environ 2 à 3 fois pour induire la résistance aux maladies et le contrôle des maladies foliaires.

Le processus de Récolte de sésame

Le sésame est prêt à être récolté 90 à 150 jours après la plantation. En général, les variétés non ramifiées mûrissent plus tôt. La récolte doit être récoltée avant la première gelée meurtrière pour obtenir des graines de haute qualité. À maturité, les tiges et les feuilles ont tendance à passer du vert au jaune puis au rouge. Les feuilles commenceront à tomber des plantes. Les types non éclatants et éclatants nécessitent des techniques de récolte différentes.

La récolte a lieu lorsque les fruits à la base sont mûrs, que les graines du fruit prennent la couleur spécifique à la variété et que les feuilles à la base de la tige sont tombées. Le sésame biologique est généralement prêt à être récolté entre 90 et 130 jours après la plantation.

Au cas où cela vous intéresse : Cultiver des carottes biologiques dans la cour.

Culture du riz noir, pratiques agricoles en Inde

La culture du riz noir en Inde

Le riz noir est également appelé riz interdit, qui est un riz ancien à grain moyen et non gluant. Le riz noir a une couleur noir violacé foncé avec une saveur de noisette légèrement sucrée. Aujourd'hui, le riz noir gagne en popularité et apparaît dans de plus en plus de magasins d'aliments naturels. En Inde, le riz noir n'est cultivé que dans quelques régions, en particulier à Manipur, l'État du nord-est de l'Inde. Maintenant, entrons dans les détails de la culture du riz noir.

Un guide pas à pas sur la culture du riz noir en Inde

La demande de riz noir a augmenté dans le monde d'aujourd'hui en raison de leurs nombreuses activités biologiques dues à la présence d'antioxydants et de composés phénoliques. Les composés phénoliques peuvent donner de l'hydrogène et agir comme agents décroissants. Les phénoliques agissent également comme des extincteurs d'oxygène singulet et des donneurs d'hydrogène à radicaux libres et en raison de ces propriétés, les phénoliques ont un effet protecteur sur les constituants cellulaires contre les dommages oxydatifs. De telles caractéristiques antioxydantes des composés phénoliques ont été démontrées dans des études épidémiologiques pour prévenir les maladies cardiovasculaires, cancéreuses et nerveuses. Les autres noms du riz noir sont le riz interdit, le riz de l'empereur et le riz violet.

Guide de la culture du riz noir.

Propriétés du riz noir

Le péricarpe (revêtement extérieur) du riz noir est noir en raison de la présence du pigment de couleur noire appelé anthocyanine qui est riche en antioxydants et présente une variété d'avantages pour la santé tels qu'anti-vieillissement, anticancéreux, anti-diabète, réduisant le risque de obésité, etc. Le riz noir est gluant et contient un niveau élevé de nutriments tels que la vitamine B, la vitamine E, le fer, la thiamine, le magnésium, la niacine, le phosphore et il est également riche en fibres alimentaires. Semblable au riz blanc normal Le riz noir est également exempt de gluten et de cholestérol, faible en sucre, en sel et en graisse. Le riz noir est généralement consommé avec le son en raison de la présence d'anthocyanes et est vendu sous forme de riz non moulu.

Types et variétés de riz noir cultivation

Riz Noir Japonica – Il s'agit d'une combinaison de riz noir à grains courts et de riz acajou à grains moyens cultivés ensemble dans le même champ. Il a une saveur terreuse avec un piquant doux et sucré.

Riz Gluant Noir – Il est également connu sous le nom de riz gluant noir est un riz à grains courts avec une saveur douce et une texture collante. Les grains sont de couleur inégale et sont souvent utilisés pour faire des plats sucrés en Asie.

Riz Noir Italien – C'est du riz à grains longs qui combine du riz noir chinois avec du riz italien. Il a une saveur riche et beurrée.

Riz noir thaï au jasmin – C'est un riz à grain moyen de Thaïlande qui combine du riz noir chinois avec du riz au jasmin. Il a un arôme floral subtil à la cuisson.

Caractéristiques morphologiques et physiques du riz noir

Poids de mille grains (g) – Mille grains de chaque variété ont été comptés et le poids a été enregistré en grammes à l'aide d'une balance électronique.

Densité apparente – Le volume en ml de 1000 grains de grains a été déterminé en versant doucement les grains dans un cylindre gradué de 100 ml. Le volume occupé par les grains a été enregistré et la densité apparente a été calculée sous forme de rapport g/ml.

Rapport longueur largeur – La longueur et la largeur moyennes des 10 grains choisis au hasard ont été mesurées à l'aide d'un pied à coulisse. Le rapport longueur/largeur a été obtenu en divisant la longueur d'un seul grain par la largeur correspondante pour déterminer la taille et la forme. Sur la base du rapport L/B, les grains ont été classés comme minces (ratio>3), gras (ratio 2-3) et ronds (ratio <2).

Le prix du riz noir

Le coût du riz noir est d'environ Rs 160/Kilogramme

Comment faire germer le riz noir

Le riz noir est une espèce de riz sauvage aussi appelé riz noir chinois. C'est un riz à grain moyen qui est riche en antioxydants et en nutriments. Il préfère les climats chauds et les longues saisons de croissance d'au moins 3 à 6 mois. Le riz noir prospère en plein soleil et avec un arrosage généreux. Une germination réussie nécessite des températures soutenues d'au moins 21°C.

Étape 1) Remplissez un récipient avec de l'eau à température ambiante et faites tremper les graines de riz noir pendant 24 heures. Ensuite, utilisez un tamis pour enlever toutes les graines de riz qui flottent, car elles ne seront pas viables pour la germination.

Étape 2) Filtrez l'eau dans le récipient et fixez le couvercle sur le dessus pour couvrir les graines. Placez le récipient dans un endroit ensoleillé et chaud pendant 24 heures. Les températures entre 21 et 26°C sont optimales.

Étape 3) Retirez les mauvaises herbes de votre site de plantation et labourez le sol. Étalez un pouce de compost sur le sol, en utilisant un râteau pour rendre le compost aussi plat que possible.

Étape 4) Plantez les graines de riz noir juste sous la surface du compost, en laissant environ 9 pouces entre les graines. Posez les graines à plat, plutôt qu'avec une extrémité dirigée vers le haut, car les graines germées s'enracineront plus facilement à partir d'une position horizontale.

Étape 5) Arrosez abondamment les graines pour saturer le sol et continuez à arroser quotidiennement jusqu'à ce que les graines germent, ce qui prend environ 1 à 2 semaines.

Riz noir Kalabati

Une variété locale de riz noir est le « Kalabati » qui atteint une hauteur de 5 à 6,5 pieds. La durée de Kalabati est de 150 jours. Le type de terre moyen convient à la culture du Kalabati. La couleur de ses feuilles est un mélange de couleurs vertes et violettes. Le nombre de talles par plante est au minimum de 20 à 30. La durée totale de la culture est de 150 jours, on peut donc l'appeler riz de type longue durée. Après 2 à 3 mois de croissance, lorsque la plante atteint une hauteur de 2 à 3 pieds, elle est taillée une fois pendant sa principale période végétative de croissance pour encourager un plus grand nombre de talles productives, ce qui augmente le rendement total et la productivité par unité de surface.

Les feuilles de mélange vertes et violettes taillées de la plante de riz noir sont utilisées pour nourrir les vaches laitières et les buffles. On observe une augmentation de la quantité de production de lait après avoir donné des feuilles de riz noir récoltées après 2 à 3 mois de croissance de la culture comme aliment hautement nutritif (riche en antioxydants et en fer) aux vaches et aux buffles.

Au cas où vous manqueriez ceci : Tableau d'alimentation de la volaille et tableau de poids.

La panicule de riz est récoltée après une période de 5 mois à partir du repiquage de juin à juillet jusqu'à la récolte des grains de riz noir de janvier à février. Une basse température pendant la saison hivernale de septembre à janvier est hautement nécessaire pour augmenter le nombre de talles productives et le rendement total en grains de riz noir par acre.

Le riz noir "Kalabati" (variété locale d'Odisha) ne peut être cultivé qu'une fois par an pendant la saison Kharif, tandis que le riz noir Manipuri Chakhao est cultivé deux fois ainsi que trois fois par an en raison de la durée plus courte de la période de croissance des cultures. Il est transplanté en SRI (système d'intensification rizicole) ou en rangs. La manière traditionnelle de cultiver le riz noir en utilisant le processus de diffusion peut consommer 30 à 40 kg de graines par acre. Le taux de semis est de 5 kg/acre sous SRI tel que recommandé. Les semis sont repiqués de 25 cm (rang à rang) x 25 cm (plante à plante) pour maintenir 64 000 semis/acre. Bien que son rendement soit comparativement très faible (12 à 15 quintaux/acre), le prix de ses semences et de son riz est vendu au-dessus de 160 roupies indiennes par kilogramme sur le marché de détail dans toute l'Inde, ce qui est le plus élevé parmi tous les riz cultivés en Inde.

Bienfaits du riz noir (cultivation)

Gestion du poids – Le riz noir est associé à une perte de poids lorsqu'il est consommé régulièrement. Ce riz noir n'est pas poli et est donc riche en fibres. Cela permettra à la personne de se sentir rassasiée facilement. Ainsi, la proportion d'ingestion de nourriture est réduite. En outre, la teneur en fibres facilite également les selles. Ainsi, il aide à la désintoxication.

Effets antidiabétiques – Le riz noir contient de faibles quantités de sucre et de grandes quantités de fibres qui sont connues pour protéger le corps contre le diabète sucré. Le riz noir contient des minéraux essentiels qui aident à réguler la tension artérielle. Ainsi, les diabétiques bénéficieront considérablement de l'inclusion du riz noir dans leur alimentation.

Réduit les allergies – Le riz noir peut aider à soulager l'inflammation qui se produit dans les allergies et autres maladies. Le son ou l'enveloppe extérieure du riz aide à restreindre la libération d'histamine. L'histamine est responsable des symptômes des allergies. Le riz noir aide à apaiser l'irritation et l'enflure dues à la dermatite allergique de contact.

Améliore la santé digestive et métabolique – Le riz noir contient une quantité impressionnante de fibres par portion. La fibre du riz noir aide à prévenir la constipation, les ballonnements et autres symptômes digestifs indésirables. Les fibres se lient aux déchets et aux toxines du tube digestif, aidant à les éliminer et contribuant au bon fonctionnement des intestins. Le riz noir peut également aider à prévenir ou à améliorer les cas de diarrhée, car les fibres ajoutent du volume à vos selles. Les fibres alimentaires présentes dans le riz noir peuvent également vous aider à vous sentir rassasié après avoir mangé et à rester rassasié plus longtemps entre les repas, ce qui peut aider à perdre du poids.

Le profil nutritionnel du riz noir

Les calories du riz noir ne sont pas très élevées. Une portion de riz interdit ou noir contient environ 160 calories mais offre un nombre très élevé de phytonutriments flavonoïdes. C'est également une bonne source de fibres importantes, une teneur importante en minéraux et même une bonne source de protéines végétales. En outre, seule l'enveloppe extérieure du grain contient l'un des niveaux les plus élevés d'antioxydants anthocyanes de tous les aliments. Une portion de 1/4 tasse de riz noir biologique cuit à la vapeur a

  • 156 calories
  • 32 grammes de glucides
  • 4 grammes de protéines
  • 1,5 grammes de graisse
  • 2,3 grammes de fibres
  • 0,7 milligramme de fer

Au cas où cela vous intéresse : Comment gagner de l'argent avec une entreprise de moulin à riz.

Tableau d'alimentation de la volaille et tableau de poids

Introduction au tableau d'alimentation de la volaille et au tableau des poids (canard, poulet de chair, pondeuse et caille)

Les aliments pour volailles sont des aliments pour la volaille de ferme, y compris les poulets, les canards, les cailles et d'autres oiseaux domestiques. Les ingrédients des aliments pour volailles sont sélectionnés pour les nutriments qu'ils peuvent apporter, l'absence de facteurs antinutritionnels ou toxiques, leur appétence et leur effet sur la prise alimentaire volontaire, et leur coût. Les nutriments clés qui doivent être fournis par les ingrédients alimentaires sont les acides aminés contenus dans les protéines, les minéraux et les vitamines. Toutes les fonctions vitales nécessitent de l'énergie, obtenue à partir d'amidons, de lipides et de protéines. Dans cet article, nous discutons également des sujets ci-dessous

  • Façons d'augmenter le poids corporel du poulet à griller
  • Combien de mois faut-il à un poulet pour mûrir
  • Quelle est la meilleure alimentation pour les cailles
  • Quelle quantité de nourriture une caille mange-t-elle par jour
  • Pouvez-vous nourrir le démarreur de poussin de caille
  • Combien nourrissez-vous les poules pondeuses
  • De quelle quantité de nourriture un canard a-t-il besoin par jour

Un guide étape par étape du tableau d'alimentation de la volaille et du tableau de poids

Les ingrédients des aliments pour animaux sont classés en céréales, tourteaux de protéines, graisses et huiles, minéraux, additifs alimentaires et matières premières diverses, telles que les racines et les tubercules. Les aliments modernes pour la volaille se composent en grande partie de céréales, de suppléments protéiques comme la farine d'huile de soja, de suppléments minéraux et de suppléments vitaminiques. Les besoins nutritionnels de l'alimentation en fonction du poids et de l'âge de la volaille, de son taux de croissance, de son taux de production d'œufs et de la météo signifient que le temps froid ou humide entraîne une dépense énergétique plus élevée et la quantité de nutrition que la volaille obtient de la recherche de nourriture . Cela affecte une grande variété de formulations d'aliments pour animaux.

UNE guide du tableau d'alimentation de la volaille et du tableau de poids.

Les poulets de chair sont des oiseaux élevés uniquement pour la production de viande, tandis que les pondeuses sont celles élevées principalement pour la production d'œufs. Dans de nombreux cas, une fois que les pondeuses ont une faible production d'œufs, elles sont envoyées sur le marché en tant qu'oiseaux de chair.

Tableau d'alimentation et tableau de poids des volailles de chair

Un poulet de chair doit être nourri avec un aliment complet riche en protéines. Les poulets à griller gagnent en popularité car ils sont faciles et rapides à élever. Les poulets de chair ont besoin d'énergie pour la croissance des tissus, l'entretien et l'activité.

L'objectif de la période de couvaison, c'est-à-dire de 0 à 10 jours, est d'établir un bon appétit et une croissance précoce maximale pour atteindre l'objectif de poids corporel de sept jours. Il est suggéré de donner un aliment de démarrage pour poulets de chair pendant environ 10 jours. Le Starter représente une petite proportion du coût total de l'alimentation et les décisions sur la formulation du Starter doivent être basées principalement sur la rentabilité et la performance plutôt que purement sur le coût du régime.

Les poulets à griller ont le potentiel génétique d'une prise de poids significative sur une courte période. Pesant seulement 42 g à l'éclosion, les poulets de chair peuvent atteindre un poids d'environ 2 800 g au cours des 42 prochains jours, ce qui correspond à un taux de croissance quotidien moyen de 66 g.

En plus du gain de poids, le poulet de chair moderne a le potentiel pour une conformation significative de la carcasse, en particulier le développement des muscles de la poitrine. Le rendement musculaire du sein dépend principalement du nombre de cellules musculaires, et ce nombre a tendance à être fixé au cours des premiers jours après l'éclosion du poussin.

Les poulets de chair sont élevés pour une croissance rapide et abattus lorsqu'ils pèsent environ 4 livres, généralement entre sept et neuf semaines. Les oiseaux âgés de 12 à 20 semaines, pesant généralement entre 5 et 10 livres, sont appelés torréfacteurs.

Prise de poids des poulets de chair

Les poulets de chair de poids santé sont très demandés. Même si le prix du poulet à griller de poids santé est élevé, la demande du marché ne diminue jamais. Ainsi, la prise de poids des poulets de chair a été le sujet essentiel de la gestion de la volaille. Les aviculteurs demandent fréquemment des suppléments qui peuvent aider à prendre du poids des poulets à griller. Nous livrons des médicaments pour la prise de poids des poulets de chair sous la forme d'un supplément de « formule de poids ». Il existe divers fournisseurs de médicaments pour la prise de poids des poulets de chair disponibles sur le marché, mais la plupart des produits ne sont ni efficaces ni fructueux.

Les poulets de chair ayant un poids corporel élevé ont toujours été la priorité sur le marché. La meilleure façon d'améliorer la croissance de vos poulets de chair est de les nourrir avec notre formule de poids de volaille certifiée et de haute qualité. Formulez et donnez-leur une bonne alimentation pour poulets de chair. Une autre façon de faire grossir les poulets de chair ou d'avoir un poids plus élevé est de les produire et de les nourrir avec une excellente nourriture.

Tableau de consommation hebdomadaire et tableau de poids des volailles de chair

Âge (semaine)Aliment consommé par oiseau en kgAliment cumulé consommé en kgPoids corporel moyen par oiseau (kg)Gain de poids corporel moyen par oiseau (kg)
Semaine 10.130.130.150.11
Semaine 20.280.420.360.21
Semaine 30.470.880.650.30
Semaine 40.641.551.030.35
Semaine 50.852.401.460.44
Semaine 61.073.451.920.46
Semaine 71.184.662.360.45
Semaine 81.305.962.790.43
Semaine 91.417.373.200.41

Différents types d'aliments pour volaille

Aliments de démarrage

L'aliment de démarrage est riche en protéines, généralement de 20 à 24 % de protéines et conçu pour répondre aux besoins alimentaires des poussins. Les poussins âgés de 6 à 20 semaines doivent être remplacés par des aliments de croissance, qui contiennent moins de protéines que les aliments de démarrage (16 à 18 %) et moins de calcium que les variétés d'aliments pour poules pondeuses typiques. Normalement, les poussins parlants peuvent vivre confortablement avec un régime composé d'aliments de démarrage et d'eau pendant les 6 premières semaines de leur vie avant de passer à l'alimentation de croissance. La teneur élevée en protéines, généralement comprise entre 20 et 24 %, aide les jeunes poussins à devenir des poulettes ludiques, bien qu'il soit impératif de supprimer progressivement l'aliment de démarrage une fois qu'ils ont 6 semaines, sinon la quantité excessive de protéines peut endommager le foie.

Aliments pour producteurs

L'aliment Broiler Grower est nourri pendant 14 à 16 jours après le Starter. La transition Starter to Grower impliquera principalement un changement de texture des miettes ou des mini-granulés aux granulés. Selon la taille des granulés produits, il peut être nécessaire de nourrir la première livraison de Grower sous forme de miettes ou de mini-granulés. Et, pendant cette période, la croissance des poulets de chair continue d'être dynamique. Il doit être soutenu par un apport nutritionnel adéquat. Pour une consommation alimentaire, une croissance et un FCR optimaux, la fourniture de la densité nutritionnelle correcte du régime alimentaire, en particulier l'énergie et les acides aminés, est essentielle.

Finisseur alimente

Les aliments de finition pour poulets de chair représentent le volume et le coût de l'alimentation d'un poulet de chair. Les aliments doivent être conçus pour maximiser le rendement financier du type de produits fabriqués. Les aliments de finition doivent être donnés à partir de 25 jours jusqu'au traitement. Les oiseaux abattus après 42 à 43 jours ont besoin d'une deuxième spécification d'alimentation Finisher à partir de 42 jours.

Composition de la ration de poulets de chair ou alors tableau d'alimentation de la volaille de chair
Pourcentage d'inclusion
IngrédientDébutant (0-5 semaines)Finisseur (6-7 semaines)
Maïs Jaune4755
Cirage de riz810
Plat à base de soja17.513.5
Gâteau aux arachides1511
Poisson séché non salé108
Mélange minéral22
Le sel0.50.5
100100

Tableau d'alimentation des volailles en couches et tableau des poids

L'élevage de poules pondeuses consiste à élever des volailles pondeuses dans le but principal de la production commerciale d'œufs.Les poules pondeuses sont des espèces spéciales de poules, qui doivent être élevées dès l'âge d'un jour. Ils commencent à pondre des œufs dans le commerce entre 18 et 19 semaines. Ils restent pour pondre des œufs en continu jusqu'à l'âge de 72 à 78 semaines. Ils peuvent produire environ 1 kg d'œufs en consommant environ 2,25 kg de nourriture pendant leur période de ponte. Dans le but principal de produire une ponte hybride, tenez compte des différentes caractéristiques du coq et de la poule avant la reproduction. Il existe plusieurs types de races de poules pondeuses hautement productives dans le monde.

Les régimes alimentaires pour pondeuses visent à optimiser la production d'œufs en termes de nombre d'œufs, de taille ou de masse d'œufs, de fournir la nutrition nécessaire pour préserver la santé et de maintenir le poids corporel souhaité. Comme pour les poulettes pondeuses, différents types d'éleveurs recommandent différentes stratégies d'alimentation pour leurs oiseaux, y compris le nombre de régimes alimentaires différents administrés pendant la phase de ponte. Le calcium est augmenté pour la formation de coquille d'œuf. En moyenne, une poule pondeuse aura besoin de 1/4 à 1/3 de livre de nourriture chaque jour, soit environ 1,5 livre de nourriture par semaine.

L'alimentation des pondeuses a un équilibre ingénieux de protéines, de calcium et d'autres vitamines et minéraux qui encourage les capacités de ponte de haut niveau dans le troupeau. Les aliments pour poules pondeuses protéinés ont des niveaux de protéines similaires à ceux des aliments pour producteurs, environ 16 à 18%, cependant, ils contiennent du calcium supplémentaire pour garantir que leurs coquilles d'œufs sont croustillantes, propres et croustillantes. Les aliments pour pondeuses destinées aux poussins ou aux jeunes poulettes ne répondront pas à leurs besoins alimentaires particuliers. Les aliments pour poules pondeuses doivent être donnés aux poules âgées d'environ 20 semaines ou une fois qu'elles ont commencé à pondre.

Exigences d'alimentation des pondeuses

La consommation moyenne d'aliments pendant la période de ponte varie de 100 à 110 grammes. La consommation d'aliments en hiver augmente et la consommation d'aliments en été diminue. La gestion d'été et d'hiver doit être suivie pour de meilleurs pourcentages de troupeau. Les aliments pour poules pondeuses contiennent environ 16 % de protéines et un supplément de calcium, de sorte que les poules pondent des œufs avec des coquilles solides. Commencez à nourrir les pondeuses à l'âge de 20 semaines ou lorsque le premier œuf est pondu, selon la première éventualité.

Pour les poussins de 0 à 8 semaines, donner 40 g par poussin, par jour, de purée de poussin. Cela équivaut à 2 kg de purée de poussin par poussin pendant 8 semaines.

Pour les poulettes ou les producteurs âgés de 8 à 20 semaines, donnez environ 80 g par oiseau et par jour, de purée de producteurs. Cela représente 8 à 9 kg de nourriture par oiseau pendant environ 12 semaines.

Pour les oiseaux, de 20 à 76 semaines d'âge permettent 120 à 130 g par oiseau, par jour de purée de pondeuses et cela équivaut à environ 45 kg de purée de pondeuses par oiseau de 20 à 76 semaines d'âge.

Alimentation pour l'élevage de poules pondeuses

Il existe plusieurs sociétés dans le monde qui produisent des aliments commerciaux et des compléments alimentaires pour les poules pondeuses. Vous pouvez acheter des aliments sur le marché local ou fabriquer les aliments chez vous. Vous devez être sûr que les aliments et les compléments alimentaires que vous avez achetés sont enrichis en valeur alimentaire essentielle.

  • Les protéines, les vitamines et les minéraux sont importants pour les poules pondeuses, ce qui affecte la qualité des œufs, la fertilité des poules pondeuses et la santé des poules pondeuses.
  • Apportez 2% de calcium pendant 2 semaines après leur naissance.
  • Si vous remarquez qu'ils ne prennent pas le poids attendu, vous devez servir des aliments de démarrage pendant 8 semaines.
  • Servir la nourriture 2 ou 3 fois par jour jusqu'à l'âge de 18 semaines.
  • La demande de nourriture augmente rapidement lorsque les oiseaux commencent à pondre.
  • Servez-leur des aliments pour volailles en couches en fonction de leur âge et de leur poids.
  • Ne diminuez pas la quantité de nourriture pendant la ponte (même si leur poids augmente).
Poids corporel et consommation alimentaire associée pour la pondeuse
Âge (semaine)Poids corporel (g)Consommation alimentaire (g/oiseau/jour)Âge (semaine)Poids corporel (g)Consommation d'aliments (g/oiseau/jour)
1701310870-97056
21152011960-108061
319025121050-111766
428029131130-125070
5380-39033141210-131073
6480-50037151290-137075
7580-62041161360-143077
8680-75046171450-154080
9770-86051

Tableau d'alimentation des volailles de canard et tableau des poids

Au cas où vous manqueriez ceci : Tableau d'alimentation du lapin et tableau de poids.

Tableau d'alimentation des volailles de canard

Les canards doivent être nourris une fois le matin et de nouveau le soir. Il est très important de fournir une alimentation équilibrée contenant des nutriments adéquats, notamment des vitamines, des minéraux et des protéines. Les niveaux de consommation varient en fonction de leur taille. En moyenne, ils mangent 6 à 7 onces. de nourriture chaque jour et qui se traduit par environ 170 à 200 grammes. La quantité de nourriture pour un canard dépend principalement de l'espèce et du but que vous avez pour l'élever pour la production de viande, la ponte ou comme animal de compagnie. Environ 16% de l'alimentation doit contenir des protéines si vous élevez des canards pour la ponte. Cependant, la consommation d'une alimentation déséquilibrée affecte finalement la santé de l'oiseau, ainsi que la capacité de production d'œufs.

Les canards peuvent être élevés sur des granulés et l'alimentation en granulés, bien que légèrement coûteuse, présente des avantages distincts tels que l'économie de la quantité d'aliments, les pertes minimales, l'économie de main-d'œuvre, la commodité et l'amélioration des conditions sanitaires. “Starter et Grower” disponibles au magasin d'alimentation local, jusqu'à ce qu'ils soient plumés et «Layer and Finisher» pour les adultes. Ne nourrissez jamais ces aliments médicamenteux pour volaille et les canards sont de bons butineurs. L'utilisation de la cour, du drain ou de l'alimentation verte supplémentaire comme l'herbe réduit le coût de l'alimentation.

Tableau/formulation d'alimentation pour le canard la volaille
Ingrédients (kg/100kg)Débutant 0-2 semainesProducteur Couche (à partir de 21 semaines)
3-8 semaines9-20 semaines
Maïs écrasé41404040
Cirage de riz10131410
Son de blé5874
Riz cassé5785
Jusqu'au tourteau107108
Plat à base de soja1210810
Poisson séché écrasé108810
Repas de viande5536
Farine d'os0.50.50.50.5
Coquille d'huître/calcaire4.5
Mélange de minéraux et de vitamines1.51.51.52.0
Alimentation et alimentation des canards

Les canards sont des mangeurs et des butineuses voraces. Il existe généralement deux méthodes d'alimentation des canards, à savoir la méthode de la purée humide et la méthode des granulés. La purée humide doit être fournie 5 fois par jour pendant la période de couvaison et ensuite 3 à 4 fois par jour. La nourriture doit être suffisante pour manger jusqu'à 10 minutes seulement. Les restes d'aliments doivent être retirés après chaque tétée.

Les drakes sont des mangeurs agressifs et, par conséquent, si des mesures appropriées ne sont pas prises, il y a de fortes chances que la consommation d'aliments des drakes et des poules ne corresponde pas. Il est conseillé de laisser suffisamment d'espace pour que les drakes et les poules se nourrissent séparément, afin d'éviter la compétition. Ensuite, les drakes agressifs peuvent finir par blesser les poules ou même les tuer.

Augmentez la quantité de nourriture par temps froid, car les canards ont besoin de plus d'énergie pour grandir et produire des œufs. L'augmentation recommandée est d'environ 2 à 5 livres pour 100 oiseaux. Nourrissez les canards avec des aliments pour canards de haute qualité pour maximiser la croissance et prévenir les carences nutritionnelles. Placez la nourriture pour canard dans une mangeoire lourde et peu profonde, pour éviter le gaspillage. Donnez également aux oiseaux de l'eau fraîche et propre avec la nourriture, afin qu'ils puissent étancher leur soif chaque fois que nécessaire.

Fournir du gravier aux canards, s'ils ne sont pas sortis de leurs enclos pour se nourrir et mélanger du gravier dans l'alimentation une fois par semaine. Si vous avez un petit troupeau, vous pouvez réduire les coûts d'alimentation en donnant aux canards du pain rassis et des restes de cuisine. Cependant, faites bien bouillir les restes pour tuer les bactéries, puis mélangez-y des granulés alimentaires.

Tableau d'alimentation des canards
ÂgeQuantité d'alimentTypes d'alimentsSuppléments
0-4 semaines5 lb par oiseau pendant les 4 premières semainesEntréePoussin grain
4-20 semaines0,25 lb par oiseau par jourProducteurGrain de culture
20 semaines +0,30 lb par oiseau par jourCoucheCoquille d'huître grain de couche
Prise alimentaire des canards
  • Les apports alimentaires des canards varient de 150 à 170 g/jour/couche.
  • La consommation annuelle d'aliments est d'environ 50 à 60 kilogrammes par canard.
Nourriture recommandée pour les canards

Donnez aux canards des granulés de canard spécialement formulés et des grains broyés, car ils contiennent tous les nutriments essentiels pour une croissance et un développement optimaux. Les canards adorent se nourrir de maïs et de légumes verts mélangés, comme le mouron des oiseaux, le chou, la laitue et une autre variété de graminées. Il est conseillé de nourrir ces aliments l'après-midi, car les canards finiront par manger ces friandises et consommeront alors moins d'aliments ou de granulés.

Tableau d'alimentation de la volaille de caille et tableau de poids

Oiseaux de caille.

Les cailles sont des oiseaux populaires à garder pour leurs délicieux œufs et elles entreront généralement en ponte vers l'âge de 8 à 12 semaines. Les cailles n'ont pas besoin de s'inquiéter quand il s'agit de se nourrir, mais il est bon de savoir si vous leur donnez les bonnes choses et que cela leur donne une alimentation équilibrée. Nourrir les cailles dépend de leur âge, de la raison pour laquelle vous les élevez et, surtout, de la façon dont vous aimez les nourrir. Habituellement, une caille adulte ne mange pas plus de 20 à 30 grammes de nourriture par jour. Les cailles commencent à pondre plus tôt que les autres volailles, et certaines races de poules pondeuses peuvent pondre jusqu'à 300 œufs par an.

De quoi nourrir les cailles
  • La caille doit être démarrée sur une miette. Une chapelure de démarrage de dinde non médicamenteuse est idéale, car elle est plus riche en protéines que la chapelure de poulet.
  • Vers l'âge de 5 à 6 semaines, la caille peut être progressivement transformée en une ration de grossissement/finition, encore une fois, un aliment pour dinde devrait fournir les niveaux de protéines corrects.
  • Les cailles conservées pour leurs œufs et leur reproduction nécessiteront une ration d'éleveur de 18 à 20 % de protéines, qui doit être progressivement introduite avant que les oiseaux ne soient censés pondre vers l'âge de 10 semaines.
  • En tant que cailles adultes, il faudra environ 15 g de nourriture par jour.
  • Comme pour les autres volailles, les légumes verts sont importants dans l'alimentation d'une caille. Cela peut être aussi simple que de l'herbe fraîche, tandis qu'ils apprécieront une grande variété de légumes verts à feuilles du jardin ou du jardin.
  • Vous pouvez acheter les ingrédients des aliments séparément sur le marché et les mélanger vous-même. Certains des ingrédients alimentaires standard pour les cailles sont le gâteau, le riz, les pâtes, le maïs doux, la laitue, etc.
Tableau d'alimentation pour cailles la volaille
Âge
Ingrédients0-3 semaines4-5 semainesAdulte
Blé brisé485050
Gâteau au sésame232222
Poisson Kipper201614
Son de riz689
Coquille d'huître cassée2.253.254.25
Le sel0.500.500.50
Mélange Minéral0.250.250.25
Total (pourcentage)100100100
Guide pour nourrir les cailles

Les cailles ne s'inquiètent pas beaucoup du moment où il est temps de les nourrir, mais il est bon de savoir si vous les nourrissez correctement ou non et si vous leur donnez une alimentation équilibrée. L'alimentation des cailles dépend de facteurs tels que leur âge et la raison pour laquelle vous les toilettez et, surtout, comment aimeriez-vous leur donner de la nourriture.

Achetez des aliments pour cailles de haute qualité – Les cailles ne peuvent pas manger d'aliments de mauvaise qualité en sacrifiant la qualité. C'est important si vous les élevez pour se reproduire et pondre des œufs.

Pour garder les cailles en bonne santé, pour une croissance appropriée et très productives, fournissez-leur une alimentation équilibrée régulièrement. Une caille adulte consomme 20 à 25 grammes de nourriture par jour. La nourriture pour poussins doit contenir 27 % et les adultes 22 à 24 % de protéines.

Entrée de poussin

Vous voulez nourrir les poussins de cailles avec des aliments de démarrage immédiatement après l'éclosion. Assurez-vous que les aliments contiennent la quantité requise de nutriments. Vous devez noter que les cailles sont des oiseaux sauvages et ont tendance à nécessiter plus de protéines que les autres volailles. Continuez à nourrir les poussins avec le démarreur jusqu'à l'âge d'environ 6 semaines.

Le démarreur de poulet à griller doit contenir 23 % de protéines, 1 % de calcium, 0,5 % de phosphore et 0,5 % de méthionine.

Le démarreur de poule pondeuse doit contenir 24 % de protéines, 0,85 % de calcium, 0,6 % de phosphore et 0,5 % de méthionine.

Nourriture régulière pour cailles

La purée de croissance est le prochain aliment à fournir aux cailles après l'âge de 6 semaines. Assurez-vous que les aliments réguliers pour poulets de chair contiennent environ 19 % de protéines, 0,9 % de calcium, 0,5 % de phosphore et 0,4 % de méthionine. Les aliments réguliers pour pondeuses doivent contenir 18 % de protéines, 2,75 % de calcium, 0,65 % de phosphore et 0,45 % de méthionine.

Sapota Flower Drop, Fruit Drop Causes, Contrôle

Causes de chute de fleur de sapota et de chute de fruit, méthodes de contrôle

La sapota communément appelée Chiku est principalement cultivée en Inde pour sa valeur fruitière. La plantation peut se faire en toute saison. Les greffons sont généralement plantés au début de la saison des pluies. Dans les régions à fortes précipitations, la culture peut être semée jusqu'en septembre. Des irrigations inadéquates entraînent la chute des fleurs de Sapota.

Différentes variétés de Sapota

Il existe de nombreuses espèces de sapotilles dans le monde, parmi lesquelles seules quelques-unes sont cultivées commercialement. Certaines variétés courantes de Sapota cultivées en Inde sont

  • Cultivé dans le Gujarat, le Maharashtra et le nord du Karnataka.
  • Feuilles larges et épaisses et fruits oblongs.
  • 350 à 400 fruits par arbre.

Balle de cricket

  • Cultivé dans les états du Karnataka, du Tamil Nadu, du Bengale occidental, du Maharashtra et de l'Andhra Pradesh.
  • Le fruit est de grande taille, rond et sucré avec une pulpe granuleuse.
  • Cultivé dans le Tamil Nadu.
  • C'est une variété hybride issue d'une balle de cricket et d'un ovale.
  • Commence à porter dans quatre ans.
  • Les fruits sont oblongs, gros, sucrés et charnus.
  • Le poids du fruit est d'environ 125 g et le TSS est de 18%.

Cultivé dans le Tamil Nadu et c'est un arbre de taille moyenne avec des fruits oblongs. Le poids moyen des fruits est d'environ 125-150 g et le TSS est de 23%.

  • Fruit célèbre au Tamil Nadu.
  • Les fruits utilisés à des fins de table et les arbres portent abondamment.
  • Les fruits sont de taille moyenne et riches en sucres.
  • Le poids moyen est d'environ 80 g et le TSS est de 23%.
  • Trouvé dans le Tamil Nadu et l'Andhra Pradesh.
  • C'est une variété à haut rendement.
  • Les fruits sont de forme œuf ou ovale avec une peau fine et une saveur riche.
  • Variété du Tamil Nadu.
  • Un croisement de Vavivalasa et de balle de cricket.
  • Porte des fruits à partir de la 4ème année.
  • Les fruits sont brun clair, doux au goût et oblongs.
  • Le rendement moyen en fruits par arbre est d'environ 157 kg par an.

Et, les autres variétés de Sapota trouvées en Inde sont Guthi, Kirtibarathi, Bangalore et PKM (2, 3, 4 et 5) ovales, Dhola Diwani, Chhatri et Dwarpudi.

Un guide des causes de chute de fleurs de Sapota, causes de chute de fruits

Un guide de la goutte de fleur de Sapota et goutte de fruits.

Conditions requises pour la culture de Sapota

  • Le fruit de sapota nécessite une bonne nutrition et répond bien à la fertilisation. Parmi les principaux nutriments, l'élément le plus important est l'azote, qui influence la productivité et la croissance de Sapota.
  • Sapota est cultivé dans une variété de sols, mais les sols alluviaux profonds, les sols noirs et les loams sableux ayant un bon drainage sont idéaux pour la culture de Sapota. Le pH de 6,0 à 8,0 est optimal pour la culture de Sapota. Éviter la culture dans un sol argileux peu profond et à forte teneur en calcium.
  • La plantation peut être effectuée en toute saison grâce aux installations d'irrigation fournies. Les greffons sont généralement plantés au début de la saison des pluies. Dans les régions à fortes précipitations, la culture peut être semée jusqu'en septembre.
  • En été, l'irrigation est effectuée à 12 jours d'intervalle et en hiver, l'irrigation est effectuée à 30 jours d'intervalle. L'irrigation goutte à goutte est effectuée car elle diminuera jusqu'à 40% d'eau. Au stade initial, c'est-à-dire pendant les 2 premières années, deux goutteurs sont posés à un espacement de 50 cm de l'arbre, puis jusqu'à 5 ans, 4 goutteurs sont posés à un espacement de 1 m de l'arbre.
  • En moyenne, 130 plants sont plantés à un espacement d'environ 8,5 m. Plantation à haute densité avec un espacement de 5࡫ m. jusqu'à l'âge de 13 ans a été adopté avec succès.
  • En sols légers, fosses de 60x60x60 cm. taille, et des fosses de sols lourds et graveleux de 1x1x1 m. la taille est faite en avril-mai et exposée au soleil pendant 15 jours. Les fosses sont ensuite remplies de fumier de ferme ou de compost bien pourri, 3 kg de superphosphate et 1,5 kg de muriate de potasse et ces fosses sont ensuite laissées aux pluies de mousson pour décanter et la plantation est faite au moment opportun.
  • Les greffons, plants à bourgeons ou marcottes sont plantés un dans chaque fosse et l'on veille à ce que le joint du greffon ou du bourgeon soit d'au moins 15 cm. au-dessus du niveau du sol. Après la plantation, des tuteurs sont disposés pour protéger des dommages causés par le vent. Les jeunes plants sont protégés du soleil en disposant du chaume d'herbe sèche sur le dessus et sur 3 côtés à l'exception du sud-est pour la lumière du soleil.

Nutriments nécessaires à la culture de Sapota

Environ 50 kg de fumier de ferme, 1 kg. N, 0,5 kg. P2O5 et 0,5 kg. Du K2O par arbre et par an est appliqué et la dose est régulée en fonction de l'âge de l'arbre et de l'état des nutriments dans le sol, en particulier du K et du P. En conditions pluviales, les engrais sont appliqués avant le début de la mousson. En conditions irriguées, il doit être appliqué en 2 fractions, une moitié au début de la mousson et l'autre moitié en période d'après-mousson (septembre à octobre).

Pour faire pousser un sapotille, la propagation se fait par graines, qui seront viables pendant des années, bien que certains producteurs commerciaux utilisent le greffage et d'autres pratiques. Une fois germé, faites preuve de patience car il faut 5 à 8 ans pour faire pousser un sapotille en âge de procréer. Comme mentionné, l'arbre fruitier tolère la plupart des conditions, mais préfère un emplacement chaud, ensoleillé et à l'abri du gel dans la plupart des types de sol ayant de bonnes capacités de drainage. Des soins supplémentaires pour les sapotilles conseillent de fertiliser les jeunes arbres avec 8 % d'azote, 2 à 4 % d'acide phosphorique et 6 à 8 % de potasse tous les 2 ou 3 mois avec ¼ livre (113 g) et en augmentant progressivement jusqu'à 1 livre (453 g .). Non seulement les sapotilles tolèrent les conditions de sécheresse, mais ils peuvent supporter la salinité du sol, nécessitent très peu d'élagage et sont principalement résistants aux parasites.

Stade de floraison et de fructification de l'arbre Sapota

Sous climat tropical, Sapota fleurit toute l'année, avec deux saisons principales, à savoir de juillet à novembre et de février à mars. Dans des conditions subtropicales, il fleurit également deux fois d'octobre à novembre et d'avril à mai. Les fleurs sont protogynes, c'est-à-dire que le stigmate de l'ovaire devient réceptif plus tôt que les étamines produisent du pollen.

Par conséquent, Sapota est une culture à pollinisation croisée. La nouaison est suffisante mais la rétention est faible. Cela peut être dû à plusieurs raisons, principalement un faible niveau d'auxine dans l'ovaire juste après la nouaison ou à des changements soudains de températures en décembre et en mai à juin. La rétention des fruits peut être augmentée en pulvérisant du GA2 (acide gibbérellique) de 100 ppm à la pleine floraison et à la nouaison. Ou NAA (acide naphtalèneacétique) par 300 ppm deux fois. Il faut environ 10 mois pour la pleine maturité du fruit. La sapote est un fruit climatérique et les fruits peuvent être récoltés lorsqu'ils sont encore durs.

L'arbre fleurit continuellement en plusieurs bouffées de chaleur à de courts intervalles tout au long de l'année. Mais il y a deux saisons où les fleurs seront produites abondamment, c'est-à-dire de février à mars et d'octobre à novembre. Le Sapota greffé commence à porter dès la 3 ème année après la plantation. La production de fruits de Sapota augmente jusqu'à 30 ans, suivie d'un déclin. Les fruits mûrissent environ 4 mois après la floraison.

La chute des fruits et des fleurs de Sapota provoque et contrôle

Si vous cultivez Sapota à une échelle commerciale, vous devez connaître les causes de la chute des fleurs de Sapota. La sapotille est un arbre à feuilles persistantes érigé, à croissance lente et à longue durée de vie. Les spécimens tropicaux peuvent atteindre 100 pieds, mais les cultivars greffés sont beaucoup plus petits à 30 à 50 pieds de hauteur. Son feuillage est vert moyen, brillant et alterné, et fait un bel ajout ornemental au paysage, sans parler de ses délicieux fruits.

L'arbre Sapota fleurit plusieurs fois par an avec de petites fleurs en forme de cloche, bien qu'il ne donne des fruits que deux fois par an. Un latex laiteux, connu sous le nom de chicle, exsude du tronc et des branches. Cette sève de latex est utilisée dans les chewing-gums. Le fruit, en fait une grosse baie ellipsoïde, est rond à ovale et mesure environ 2 à 4 pouces de diamètre avec une peau brune et granuleuse. La chair est jaune à brun rougeâtre ou brune avec une saveur douce et maltée et contient souvent de trois à 12 graines noires aplaties. La chute des fruits de la sapotille n'est pas un problème courant avec les arbres si les arbres sont en bonne santé.Les problèmes de sapotille sont minimes à condition que l'arbre soit dans un endroit chaud, bien que les sapotilles ne soient pas strictement tropicales. Les jeunes arbres sont moins établis et seront tués ou endommagés. Ainsi, une vague de froid soudaine pourrait être l'une des raisons pour lesquelles les fruits tombent d'une plante sapotille.

Un autre problème majeur concernant la récolte de Sapota est la chute abondante des fleurs et des fruits. Sapota produit un grand nombre de fleurs trois fois par an avec des poussées différentes. Mais les fruits et les fleurs ont tendance à tomber à différents stades de développement, depuis leur apparition jusqu'à leur maturité. Cependant, la chute des fruits à des stades ultérieurs de développement diminue considérablement le rendement et entraîne des pertes pour les agriculteurs. Ces dernières années, une attention considérable a été accordée à l'amélioration de la nouaison et au contrôle de la chute des fruits de plusieurs cultures fruitières à l'aide de régulateurs de croissance des plantes. Il a été rapporté qu'un groupe différent de régulateurs de croissance des plantes comme les gibbérellines, les auxines et les retardateurs de croissance à diverses concentrations influencent la floraison, la rétention, la nouaison, le développement et les caractères de qualité de plusieurs cultures fruitières. Par conséquent, l'objectif était d'étudier l'effet des régulateurs de croissance sur la fructification, la floraison et la qualité de Sapota.

La chute des fruits est un problème majeur à Sapota. La pulvérisation de GA3 à 50-100 ppm au moment de la floraison est assez efficace pour obtenir une nouaison améliorée et également empêcher la chute des fruits de Sapota. Sapota est moins sujet aux dommages causés par différents agents pathogènes que les autres cultures fruitières. Cependant, ces dernières années, l'incidence de la maladie de la chute des fruits causée par Phytophthora palmivora a augmenté, ce qui limite la production, le stockage des fruits et la commercialisation. Les fruits, ceux qui se développent en saison des pluies expriment des symptômes à n'importe quel stade. En général, les fruits de 40 jours ou plus sont plus touchés par une infection fongique. Les pesticides chimiques causent de graves problèmes et les plus alarmants parmi eux sont la pollution de l'eau, de l'air et du sol, la toxicité résiduelle et le développement d'une résistance chez l'agent pathogène contre les produits chimiques, leurs prix croissants et leurs effets nocifs sur les organismes non ciblés. Ainsi, une approche intégrée pour la gestion de la chute des fruits de Phytophthora palmivora à Sapota semble être impérative, dans des conditions agro-climatiques.

Au cas où vous manqueriez ceci : Tableau d'alimentation des lapins et tableau de poids.

Entretien des sapotilles

La sapote est un fruit tropical et a besoin d'un climat chaud et humide pour sa croissance et son développement. Les arbres Sapota poussent bien jusqu'à une altitude de 1000 m. Le climat côtier est considéré comme très approprié pour la culture de Sapota. La température moyenne minimale requise est d'environ 10 à 38 °C et les précipitations annuelles devraient se situer entre 1250 et 2500 mm. Des températures plus élevées entraînent la chute des fleurs. L'humidité minimale de la zone doit être supérieure à 70 %.

Un bon entretien d'un sapotille assurera une belle et longue durée de vie. Gardez à l'esprit que la sapotille mettra entre 5 et 8 ans pour porter ses fruits. Les jeunes arbres peuvent fleurir, mais pas mettre de fruits. Les sapotilles sont des arbres remarquablement tolérants. Idéalement, ils préfèrent un endroit ensoleillé, chaud et à l'abri du gel. Ils se portent bien dans les environnements humides et arides, bien qu'une irrigation constante aide l'arbre à fleurir et à fructifier. Ce spécimen fait aussi bien comme plante en pot. Les sapotilles sont tolérantes au vent, adaptées à de nombreux types de sol, résistantes à la sécheresse et tolérantes à la salinité du sol. Les jeunes arbres doivent être nourris au cours de la première année tous les deux ou trois mois avec ¼ de livre d'engrais, augmentant progressivement jusqu'à une livre complète. Les engrais doivent contenir 6 à 8 % d'azote, 2 à 4 % d'acide phosphorique et 6 à 8 % de potasse. Après la première année, appliquez de l'engrais deux à trois fois par an. Les problèmes de sapotille sont généralement peu nombreux. Dans l'ensemble, c'est un arbre facile à entretenir. Le stress dû au froid ou les pieds mouillés peuvent nuire à la sapotille, entraînant potentiellement non seulement la chute des fruits de la sapotille, mais aussi la mort de l'arbre. De plus, bien que l'arbre aime le soleil, en particulier les arbres immatures, il peut prendre des coups de soleil, il peut donc être nécessaire de le déplacer à l'abri ou de fournir une toile d'ombrage.

Récolte et manipulation des fruits de Sapota

La sapote est un fruit climatérique, elle doit donc être récoltée à pleine maturité. Il est un peu difficile de juger de la bonne maturité des fruits en raison du chevauchement de la fructification et de la floraison. Si des fruits non naturels sont récoltés, ils prennent plus de temps à mûrir et la qualité est toujours médiocre. Il faut environ 10 mois pour mûrir le fruit de Sapota.

Les fruits mûrs se débarrassent de la croûte écailleuse de couleur brune de la peau. Les fruits mûrs ne présentent pas de tissu vert sous la peau brune de l'épicarpe. Un arbre adulte peut produire plus d'un quintal de fruits jusqu'à l'âge de 25 à 30 ans de l'arbre.

Le fruit de Sapota récolté est classé en gros. Moyennes et petites tailles. Les fruits sont emballés dans des chariots en bois rembourrés de bouts de papier, de bananes ou de feuilles de paille. Après l'arrachage, les fruits de Sapota deviennent très mous et peuvent être conservés longtemps.

C'est tout ce qui concerne les gouttes de fleurs et de fruits de Sapota. Au cas où cela vous intéresse : Profit dans le commerce des fruits secs en Inde.